Vous n'êtes pas sans savoir que les impôts vont augmenter au 1er janvier 2012. A quoi correspondent ces hausses ? De combien sont-elles ? Voici à quelle sauce nous allons être mangés...

L'impôt sur le revenu, l'ISF et la succession 

 

Une hausse générale de 2,1% est à prévoir sur l'impôt sur le revenu, l'ISF et les droits de succession. Cette augmentation correspond en fait à un gel en 2010. Les changements de tranche d'imposition ne seront donc pas pris en compte pour 2011 et 2012, ce qui va engendrer cette hausse.  

 

L'immobilier

Suite du feuilleton de la taxation des plus-values : les plus-values réalisées sur les ventes de résidences secondaires seront davantages taxées (32,5%) et seront exonérées au bout de 30 ans au lieu de 15.

La loi "scellier" devient également moins avantageuse : la réduction d'impôt passe de 22 % à 13 %. 

Une nouvelle taxe est prévue pour les propriétaires de chambre de bonne de moins de 14 mètres carrés qui louent le mètre carré à plus de 30 à 45 euros par mois. 

Quant au prêt à taux zéro  (PTZ+) il est supprimé pour les logements anciens et ne sera valable que sur les logements neufs, et sous conditions de ressources. 

Le crédit d'impôt développement durable sera également réduit de 20%.

 

Retraites-chapeau et indemnités de rupture 

Les retraites-chapeau, financée par les entreprises, sera taxée davantage. Une nouvelle tranche à 21% a été crée quand les rentes dépassant 24.000 euros par mois.

 

Les niches fiscales 

Les niches fiscales ont été rabotées pour 2012. Résultat : le plafond de ces niches sera de 18 000 majoré de 4% du revenu contre 6% actuellement. 

Par ailleurs, les coups de rabots se poursuivent ! Les niches ayant déjà subi un coup de rabot de 10 % vont encore être rabotées de 15% cette année. 

 

Taxes sur les salaires 

Publicité
Jusqu'à présent, 97% des salaires étaient soumis à la CSG (Contribution sociale généralisée) et à la CRDS (Contribution au Remboursement de la Dette Sociale). A partir de 2012, 98,25% des salaires y seront soumis. 

 

Les hauts revenus 

En 2012, une nouvelle taxe prélèvera 3% des revenus d'une personne seule dont les revenus annuels sont compris entre  250 000 et 500 000 euros, 4% pour ceux qui gagnent plus de 500 000. 

Pour les couples, la taxe est de 3 % pour 500 000 euros de revenus et plus, et 4 % à partir d'un million.

 

Les revenus sur le capital

Les revenus sur les placements souffriront également de hausses. Le prélèvement forfaitaire libératoire sera de 21% sur les dividendes (au lieu de 19%) et de 24% pour les intérêts.