L’impôt sur le revenu est bien plus élevé pour certains ménages que pour d’autres. Mais qui ont été les bénéficiaires de la politique fiscale de François Hollande ?  

Des chiffres dévoilés mercredi par la rapporteure du budget à l’Assemblée, Valérie Rabault (PS), et repris par Les Echos et Le Figaro, permettent de faire le point sur les ménages qui ont moins ou plus payé d’impôts en France depuis 2012.

Les perdants

Parmi les ménages qui ont vu leurs impôts augmenter, on retrouve principalement les foyers de deux enfants gagnant 50 000 euros ou plus annuels. Ces derniers verront ainsi leur impôt sur le revenu augmenter de 159 euros en 2016 par rapport à 2012.

Les foyers aux plus gros revenus sont eux aussi perdants. "La note grimpe à 2443 euros pour les ménages gagnant 100 000 euros par an, soit 8333 euros à deux par mois. Enfin, la feuille d'impôt s'alourdira de 4920 euros sur la même période pour un foyer percevant 200 000 euros", rapporte Le Figaro.

Un retraité ayant élevé trois enfants ou plus et qui touche 19 000 euros par an devra quant à lui payer 170 euros de plus qu’en 2012.

Les gagnants

Au contraire, les familles dont les revenus se situent entre 32 000 et 50 000 euros annuels ont de leurs côtés vu leurs impôts baisser. Ainsi, les ménages avec deux enfants gagnant 40 000 euros annuels devraient connaître une économie d’au moins 950 euros sur l’impôt.

Publicité
De nombreux autres ménages devraient sortir de l’impôt sur le revenu en 2016. L’année prochaine, un couple avec deux enfants ne sera imposé que s'il gagne 41 317 euros minimum, contre 27 160 euros en 2013.

En vidéo sur le même thème - Impôts : de plus en plus de demandes de délai de paiement