Ce lundi, la Commission européenne a fait savoir à la France qu'elle estimait qu'il y avait trop d'impôts pour les Français. Tous les détails avec Planet.fr.

© JLogan / Wikimédia Commons

La Commission européenne s'est exprimée ce lundi au sujet des impôts en France. Selon elle, ils sont bien trop élevés, même si la volonté de la France de faire des économies passe prioritairement par des réductions dans les dépenses, ce qu'elle salue.

Le 15 novembre prochain, la Commission européenne devra rendre son avis sir le projet de budget pour 2014, alors qu'elle a engagé une procédure pour déficit excessif contre la France. Ses recommandations et ses critiques pourront ensuite ne pas être suivies, mais la France s'exposerait alors à de très lourdes amendes si le déficit devait encore s'alourdir.

"Nous avons dépassé la ligne rouge"Michel Barnier, commissaire européen, a ainsi déclaré au nom de la Commission qu'à l'horizon 2014 "il nous paraît positif que l'assainissement budgétaire passe à 80% par une meilleure maîtrise des dépenses et à 20% seulement par de nouvelles recettes", mais il met en garde : "toute la difficulté consistera à tenir ces orientations volontaristes".

Publicité
Le commissaire rapporte également que la Commission européenne estime que "nous avons dépassé la ligne rouge" au niveau des impôts : "il y a trop d'impôts en France, pour un résultat qui n'est pas toujours à la hauteur". Il ajoute que "la dépense publique dans notre pays atteint désormais 57% du PIB, soit 12 points de plus qu'en Allemagne". La Commission européenne demande donc à la France de ramener son déficit sous les 3% d'ici 2015, limite européenne officielle. Le projet du gouvernement prévoit qu'à cette date, il ne sera plus que de 2,8%.
Publicité