Les expatriations de Français dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 100 000 euros ont augmenté de 40% entre 2012 et 2013, selon Les Echos.  

En avaient-ils marre de la pression fiscale ? Le quotidien Les Echos s’est procuré les premières données des expatriations concernant l’année 2013.

Ainsi, on apprend que parmi les contribuables dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 100 000 euros, 3744 départs ont été recensés en 2013. Ce qui représente une augmentation de 40% par rapport à l’année précédente. "Ces ménages gagnent en moyenne 265 832 euros par an, ce qui donne une idée du manque à gagner pour l’Etat", précise le journal économique.

Ces expatriations sont encore plus élevées chez les contribuables aux revenus annuels supérieurs à 300 000 euros, avec 659 départs enregistrés en 2013, contre 451 en 2012, soit une hausse de 46%.

Prudence sur ces chiffres

Pour finir, les Français soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ont été 714 à quitter l’Hexagone en 2013, contre 620 l’année précédente, soit une augmentation de 15%.

Publicité
Tous ces chiffres sont toutefois à interpréter prudemment. Comme le précise le journal, "le registre des Français inscrits dans les consulats à l’étranger n’est pas exhaustif (la démarche n’est pas obligatoire). Quant aux données du fisc, elles ne donnent pas d’indications sur les destinations ni sur les motivations du départ".

En vidéo sur le même thème - Exil fiscal : les Français toujours plus nombreux à quitter le territoire 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité