Depuis que la France a eu accès à un listing des Français exilés fiscaux en suisse par un ancien informaticien de HSBC Suisse Hervé Falciani, des noms de personnalités célèbres qui profiteraient de l'évasion fiscales ne cessent d'être révélés au compte-goutte. Une nouvelle vague d'identité vient d'être révélée.

© Fabrice Coffrini / AFP

Ce lundi, le quotidien Le Monde a rendu public de nouvelles identités dans le cadre des évadés fiscaux inscrits sur la liste que Hervé Falciani, ancien informaticien d'HSBC Private Bank Suisse, a remise au gouvernement français fin 2008. Selon Eric Woerth, ministre du Budget à l'époque, la liste contiendrait pas moins de 3 000 noms, dont au moins une soixantaine de noms de célébrités françaises. 

 

Mais tous ne sont pas à considérer comme des exilés fiscaux. En effet, certains ont un compte ouvert en Suisse et en ont le droit ! C'est par exemple le cas pour le footballeur Christian Karembeu, qui vit en Suise, ou bien pour les frères Christian et François Picart, fondateurs des Buffalo Grill, ou encore pour Alain Afflelou.

 

Le compte ouvert par le père de Cédric KlapischEn revanche, d'autres célébrités disposant d'un compte en Suisse et n'en ayant pas le droit explique que cette situation n'est pas de leur faute. Ainsi, le cinéaste Cédric Klapisch affirme que c'est son père vivant en Suisse qui lui a ouvert un compte à Genève, où il disposait de 247 000 euros. Selon le réalisateur interrogé par Le Monde, ce compte est désormais fermé et il est en règle avec le fisc français.

 

De leurs côtés, le célèbre psychanalyste Gérard Miller, l'avocat Michel Tubiana, ou encore l'ancien président du Conseil des institutions juives de France (CRIF) Richard Pasquier, se réclament du même type d'excuses.

 

Footballeur, acteurs, humoriste, chanteur, Miss France, sénateur...Le chef cuisinier Paul Bocuse s'excuse lui d'une étourderie concernant son compte de 2,2 millions d'euros. Mais d'autres célébrités, dont le quotidien ne donne pas le nom, seraient également dans le collimateur du fisc : "les enquêteurs s'interrogent sur un ancien coéquipier de M. Karembeu en équipe de France, lui aussi champion du monde en 1998, titulaire d'1,6 millions d'euros chez HSBC, de même que sur deux monstres sacrés du cinéma français, un humoriste star, une vedette de la chanson, une ancienne Miss France. Et enfin un sénateur UDI".

 

Publicité
En juin dernier, d'autres noms avaient déjà été révélés, tels que celui de Arlette Ricci, héritière de Nina Ricci, Jean-Claude Guidicelli, avocat du milieu toulonnais, ou Simon Benharrous, créateur de la marque "Du Pareil au Même".

 

En vidéo sur le même thème : Messi visé par une enquête pour fraude fiscale 

Publicité