Les contrôles fiscaux de l'année 2012 ont rapportés près de 18 milliards d’euros à l’Etat. Une somme "spectaculaire" d’après le ministre du Budget.

Les contrôles fiscaux ont pesé lourd dans la cagnotte de l’Etat. Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a en effet annoncé mercredi que les contrôles fiscaux avaient générés 18 milliards d’euros en 2012, soit une belle performance. Dans une interview accordée aux Echos, le membre du gouvernement  a indiqué que ce montant, qui correspond aux droits et aux pénalités, est plus important que celui de l’année précédente. "(Le bilan) est déjà spectaculaire ! Le contrôle a généré 18 milliards d'euros de droits et de pénalités, soit 10% de plus qu'en 2011", a-t-il déclaré, non sans fierté.

A quoi correspond cette somme exactement ? "Les droits et pénalités correspondant à la lutte contre les fraudes les plus graves ont représenté à eux seuls plus de 6 milliards d'euros", a expliqué le ministre. C’est notamment l’exploitation de la liste des évadés fiscaux qui a permis d’augmenter considérablement la cagnotte.

Publicité
L’ombre de Jérôme CahuzacBernard Cazeneuve est le successeur de Jérôme Cahuzac au poste de ministre délégué au Budget. "Pour être crédibles dans la réorientation de la politique économique européenne, nous devons être sérieux sur le redressement des finances publiques", a-t-il indiqué. Bernard Cazeneuve devra en effet déployer toutes ses ressources afin de recrédibiliser cette fonction aux yeux des Français. L’ex-ministre du Budget figura-t-il sur cette fameuse liste d’évadés fiscaux en 2013 ?