Le concubinage concernerait plus de 5 millions de personnes en France. C'est le statut de deux personnes, de même sexe ou non, qui ont décidé de vivre ensemble sans aucune formalité légale. Sont-elles pour autant exemptes d'impôts ? Sinon, comment les concubins sont-ils traités par l'administration fiscale ?

Concubinage et impôt sur le revenuChacun des concubins est tenu de faire une déclaration individuelle de ses revenus et aura donc un avis d'impôt personnel. Au cas où les concubins ont des enfants mineurs, ils peuvent décider soit de les répartir comme ils l'entendent, soit d'en laisser la charge à l'un d'entre eux. Dans la pratique, il est plus avantageux de faire déclarer les enfants par le concubin qui a le revenu le moins élevé.

Publicité
Concubinage et impôt localSeul le concubin signataire du bail d'habitation est concerné par la taxe d'habitation. Il peut bénéficier de l'abattement pour charges de famille proportionnellement au nombre d'enfants déclaré à sa charge. Le foyer peut toutefois profiter de ces abattements même si les enfants sont à la charge du concubin non propriétaire du bail. Pour un logement acquis en commun, les concubins se partagent les charges fiscales qui en découlent. En ce qui concerne la taxe foncière, le concubin prend en charge le montant lié à ses biens personnels.

Les personnes en concubinage ne bénéficient pas des mêmes avantages que les personnes unies par un lien légal. De façon générale, elles sont traitées séparément par le service des impôts.

Lettres types

Retrouvez plus de 5000 lettres types pour répondre et vous faire entendre au quotidien.

Voir les lettres types