Dans un de ses récents rapports, le FMI a soulevé l’idée d’un prélèvement à taux unique sur l’épargne privée, susceptible de racheter une grande partie des dettes nationales. Une idée envisageable, bien qu’à manier avec des pincettes. Les détails. 

Christine Lagarde, ex-ministre des finances et directrice générale du FMI. © AFP

Alors que les dettes du monde entier flirtent ostensiblement avec des sommets plus qu’inquiétants, que la situation financière globale se trouve dans un état critique et qu’aucune mesure jusqu’ici mise en place ne s’est avérée véritablement concluante, le FMI a dernièrement proposé son projet. Nullement un décret, c’est une discussion que tentent d’ouvrir Christine Lagarde et ses collaborateurs : et si taxer l’épargne était la solution tant attendue ? Un court paragraphe, dans les dernières pages d’un long rapport, introduit l’idée. 

Le projet, plus qu’envisageable et adéquat selon le Fond Monétaire, est simple : ponctionner 10%, au cours d’un prélèvement unique, tous les comptes épargnes positifs des pays développés. Cette solution drastique permettrait aux économies contributrices de redescendre au niveau de dette présenté en 2007, et permettrait ainsi d’effacer pour de bon les séquelles d’une crise qui n’a que trop duré. Plus concrètement, pour un livret A accrédité de 10 000 euros, 1000 euros seront ponctionnés afin de racheter partiellement la dette. Au total, 700 milliards d'euros seraient ainsi récoltés par le gouvernement

La mesure, déjà employée à plusieurs reprises, notamment à Chypre et en Italie – bien que dans de moindres mesures – présenterait deux avantages majeurs. Premièrement, elle sera l’occasion d’une contribution universelle et égalitaire, puisque le taux, fixé à un dixième du capital, sera le même pour tous. Deuxièmement, celle-ci aux économies des ménages n’affectera en rien le système financier, puisque se basant sur des capitaux dormants et concrets. 

Entre risques et exigences 

Malgré tout, un projet aussi colossal et inédit n’est pas sans être sujet à de nombreuses contraintes. Le risque majeur ? S’exposer à une fuite massive de capitaux des contributeurs peu enclins à coopérer. En effet, pour être concluante, la ponction se devra d’ignorer toute forme de passe-droit, une mise sur le fait accompli qui risque d’en révolter plus d’un. 

Par ailleurs, les gouvernements, s’ils s’y risquaient, devraient s’assurer que le prélèvement n’aurait lieu qu’une seule et unique fois. Le cas échéant, une deuxième taxe exposerait les pays à une lourde crise sociale. 

Publicité
C’est une solution de la dernière chance que propose le FMI. Une option à n’envisager qu’en cas de force majeur. C’est ce que souligne Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France : "En théorie c’est possible, mais notre rôle est de faire en sorte que cela n’arrive jamais."

Publiez votre commentaire

181 commentaires

Bonjour!avec ce genre de

Portrait de Le RALEURdu94

Bonjour!avec ce genre de bonne femme il faut s'attendre a tout.Elle fait partie de la bande des rapetous.Faut viré toute cette merde et vite.2017 n'est plus très loin.Bonne journée a tous.

Votez pour ce commentaire: 

Sachez que le monde anglo

Portrait de pg.bordes

ph.Bordes

Sachez que le monde anglo-saxon fort à tout pour détruire(sans l'admettre) l'union européenne et surtout l'euro! Le principe pour les anglais comme pour les américains est très simple pour dominer il faut diviser!

Votez pour ce commentaire: 

Idée saugrenue. Ses

Portrait de DM PARAKLETOS

Dan y el Mi ka el

Idée saugrenue. Ses inventeurs sont à passer par le fil de l'épée, jusqu'à LAGARDE.

Que cherche cette folle, l'allumette qui déclenchera une révolution mondiale ?

Votez pour ce commentaire: 

Heureusement , que c'est une

Portrait de X2MALTE

+X2+

Heureusement , que c'est une Idée , soulignée en Octobre 2013....Du vol manifeste....Ceux qui doivent Rembourser , sont ceux qui la Créent , cette fameuse Dette...Elle se prénomme Christine , et pas Ô Dette....(?)....Lagarde erre , mais viendra à Toi........X2

Votez pour ce commentaire: 

et pour ceux qui n'ont pas d

Portrait de geode

geode

et pour ceux qui n'ont pas d"épargne sur quoi on va les taxer ?

Votez pour ce commentaire: 

Arrêtez avec ces discours

Portrait de Ruoma

Arrêtez avec ces discours "orientés" !!
"Les dettes atteignent des sommets pour les peuples", les richesses des sommets pour les possédants !...
"La situation financière se trouve dans un état critique", mais la finance n'a jamais fait autant de profits !
En plus, la raison et la solution sont connues !
On sait qu'il faut que :
• Les États recouvrent leur souveraineté,
• Jugent leurs "élus" pour trahison,
• Dénoncent les traités de libre-échange
• Retrouvent leur droit d'emprunter sans intérêt à leur banque centrale,
• Interdisent aux banques d'affaires de fusionner avec les banques de dépôts,
• Interdisent le trading haute fréquence et la spéculation sur les denrées alimentaires,
• Nationalisent les entreprises de services publics et communs (énergies, internet, eau, santé, retraite) etc...
Il faut maîtriser cette corruption endémique du monde des affaires et de la finance et mettre tous les collabos/traîtres hors d'état de nuire.
Et déjà commencer par éviter de parler comme les maîtres !...

Votez pour ce commentaire: 

Voleuses de petites gens et

Portrait de michel44

Voleuses de petites gens et aprés ils nous bassinent avec faites des économies pour votre retraite , qu'elle commence à rembourser se qu'elle a permi de donner à tapie le magouilleur 

Votez pour ce commentaire: 

10%sur mon épargne = une

Portrait de 2elkedo

10%sur mon épargne = une année moins à vivre......Retraité, veuf, j'ai bésoin de sortir à peu prés autant par an pour payer fioul et impots, sinon mon retrait n'y suffit pas....je suis sur de ne pas etre seul dans ce cas,  N'en parlons pas une éventuelle perte d'autonomie.....

Votez pour ce commentaire: 

les racailles pervers

Portrait de Aseptiz

les racailles pervers politicards persistent : on va prendre les armes et les détruire

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité