Quelques bouées de sauvetage permettent de réduire légalement une facture fiscale qui a bondi depuis 2012… 

Selon l’OCDE, le taux de prélèvement obligatoire en France atteignait 45% en 2013, ce qui classe l'Hexagone au second rang des 34 pays étudiés par les experts de l’organisation internationale. Avec des hausses d’impôts qui ont représenté près de 70 milliards d’euros entre 2011 et 2013, beaucoup de contribuables ont aujourd’hui la tête sous l’eau. Quelques astuces permettent de réduire la facture.

1 - S’installer dans un département bien géré

Les dotations de l’Etat aux régions sont en baisse. Pour compenser ce manque à gagner, certains territoires vont trancher dans leur budget. D’autres joueront la hausse de la fiscalité locale. Pour limiter la casse, autant choisir un département économe.

Publicité
La chaine BFMBusiness a récemment effectué un classement des bons et mauvais élèves sur la base des budgets primitifs 2014. Tout compte fait, ce sont le Morbihan, l'Indre et les Landes qui obtiennent la meilleure note. La Corrèze, l'Yonne et le Cher coiffent un bonnet d’âne. Selon la chaîne, "en terme politique, les départements gérés par la droite s'en sortent légèrement mieux que ceux administrés par la gauche".
Publicité
Publicité