Construire, rénover, agrandir son logement fait partie du rêve de nombreuses personnes, à condition d'éviter les galères. Malfaçons, dépôts de bilan des entrepreneurs... Quelles garanties prendre pour éviter les ennuis ? Revue de détails. 

1 – Choisir ses artisans et ses entreprises

Electricien, peintre, plombier… avant de vous lancer dans des travaux, prenez le temps de bien choisir vos artisans.

Comment s'y prendre : rien de mieux que le bouche-à-oreille, les recommandations d'amis, voire du syndic de la copropriété dans laquelle vous habitez, qui auront effectué le même type de travaux et en auront été satisfaits. Préférez une entreprise qui bénéficie d'un label comme Qualibat ou Qualifelec pour les électriciens, alloué aux entreprises du bâtiment sérieuses et aux compétences avérées*.

Vérifiez aussi sur www.infogreffe.fr, ou www.societe.com. qu'aucune procédure de redressement judiciaire ou d'endettement n'est en cours pour les artisans choisis. Une prudence supplémentaire pour éviter un dépôt de bilan de l'entreprise alors que le chantier n'est pas terminé.

Un conseil : si vous vous lancez dans d'importants travaux, faites appel aux services d'un maître d'oeuvre. Son rôle : diriger, coordonner l'ensemble des corps de métiers et résoudre les problèmes à votre place**.

Publicité
* Vous pouvez également faire appel à des syndicats professionnels du bâtiment comme la CAPEB (Confédération de l'artisanat des petites entreprises du bâtiment - www.capeb.fr) qui vous conseillera.** Ce service représente un coût supplémentaire, de 6 à 12 % sur l'ensemble de la facture, mais permet de gagner votre tranquillité dans la réalisation du chantier. Un architecte jouera le même rôle.