Découvrez les moyens qui sont certes à votre portée mais que vous n’avez pas le droit d’utiliser pour éviter que votre domicile soit visité en votre absence.  

Chaque année, vacances riment avec cambriolage pour de nombreux Français. Certains décident ensuite de prendre le problème à bras-le-corps et de protéger leur domicile. Mais toutes les techniques ne sont pas légales. En effet, s’il est tout à fait autorisé par la loi de mettre une pancarte "chien méchant" sur son portail ou encore de de faire installer une grille électrifiée pour dissuader les malfaiteurs, il est en revanche interdit de relier son alarme directement au commissariat, explique L’Express.

Pas de caméras qui filment la rue

Dans un article consacré à ce que l’on peut faire ou pas pour se prémunir des cambriolages, l’hebdomadaire écrit que "pour ne pas engorger les commissariats", ce sont les sociétés de télésurveillance qui sont reliées à eux. Celles-ci effectuent ainsi "une levée de doute" et avertissent ensuite si nécessaire les autorités.

Publicité
D’autre part, et toujours d’après L’Express, il est également interdit d’installer une caméra filmant les allers et venues dans la rue autour de chez soi. Même si plusieurs modèles de caméra permettant ce type de télésurveillance sont en vente libre, une telle pratique constituerait une atteinte à la vie privée. En effet, il est interdit de filmer à votre domicile ou depuis votre domicile des personnes à leur insu.

En vidéo - Tranquilité vacances, l'opération qui permet de partir zen 

mots-clés : Cambriolage
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet