Après la flambée de 2009, taxe d'habitation et taxe foncière sont encore en hausse en 2010. Mais l'augmentation sera plus modérée : respectivement 2% et 2,3% (en valeur médiane) dans les 41 plus grandes villes de France, selon une étude récente. Attention toutefois, ces chiffres cachent de fortes disparités : la hausse sera nettement plus salée pour certains contribuables ! Lesquels ? Tour d'horizon.

impots locaux

1. Montreuil

C'est Montreuil, à l'est de Paris, qui détient le record 2010 de hausse de la taxe foncière sur les propriétés bâties : 11%, selon une étude du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales. La taxe d'habitation aussi augmentera pour les Montreuillois, de 8,7%.

NB : Ces chiffres correspondent aux contributions d'un couple type avec deux enfants et un revenu moyen - couple imaginé pour les besoins de l'étude.

Publicité
Ces hausses interviennent alors que les impôts locaux étaient déjà chers pour les habitants de Montreuil. Résultat : ce couple type devra payer en 2010 1128€ de taxe d'habitation - après Nîmes (1180€), Montreuil a la 2ème taxe d'habitation la plus chère parmi les 41 villes françaises de plus de 100 000 habitants.

Cette politique fiscale a provoqué ici un divorce politique au sein de la majorité de la maire Dominique Voynet, entre les Verts et certains de leurs alliés de gauche.

Publicité