Prioriser les logements sociaux pour ceux qui travaillent ? C'est la proposition de Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, pour éviter les "dérives de l'assistanat". Les détails de ce projet UMP pour 2012. 

 

 

Mercredi 26 octobre, à l'occasion d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, Laurent Wauquiez a proposé une nouvelle mesure concernant les logements sociaux. Le ministre a déclaré qu'il souhaitait "réserver une partie des logements sociaux à ceux qui travaillent", arguant que "faire du social dans notre pays ne peut pas consister à le faire en oubliant ceux qui travaillent".

Il prévoit donc de rendre prioritaires les "gens qui travaillent et pour lesquels ça permet d'avoir un accès à l'emploi plus facile".

"Je ne dis pas qu'il ne faut plus s'occuper des chômeurs [...] ce n'est pas l'un contre l'autre," a justifié Laurent Wauquiez, citant un rapport du Credoc selon lequel, sur les cinq dernières années, 500 000 personnes en recherche d'emploi ont dû refuser un poste car celui-ci aurait augmenté leurs dépenses de logement.

Publicité
Le ministre avait déjà fait polémique au printemps dernier en déclarant que les "dérives de l'assistanat" étaient "le cancer de la société française". Il avait également proposé de faire faire des travaux d'intérêt général aux bénéficiaires du RSA et de plafonner les minima sociaux de sorte qu'ils ne dépassent pas 75% du smic.

 

A lire aussi :

- Immobilier : quand l'Etat vend son patrimoine pour remplir les caisses

- Faire travailler les chômeurs gratuitement : Nicolas Sarkozy y a pensé, David Cameron va le faire

 

Publiez votre commentaire

56 commentaires

lui c'est déja un assisté,il

Portrait de patrol02

 pcho

lui c'est déja un assisté,il est payé par nous les contribuables,et tout ses propos sont que du racolage,il ferait mieux de faire revenir les industries chez nous,et supprimer toutes ces daubes de RSA et autres... 

Votez pour ce commentaire: 

Bonjour, Pfffff ... ah ces

Portrait de Valenamarre

Val

Bonjour,

Pfffff ... ah ces politiques : pas un pour rattraper l'autre ! Y'en a un, c'est "yaka travailler plus pour gagner plus", l'autre c'est "yaka foutre les chômeurs à la rue pour laisser la place aux travailleurs" ... et j'en passe et des meilleures ...

Belle initiative, Monsieur WAUQUIEZ, ainsi donc, c'est comme ça que vous luttez contre la hausse des prix de l'immobilier ! en foutant ceux qui ne travaillent pas à la rue (pour y rejoindre les autres, y compris ceux qui bossent) !! Nulle part vous n'expliquez ce que vous en faites, de ces gens là !

Vous tous, de droite, de gauche, du centre, vous ne savez pas regarder plus loin que le bout de votre nez. Vous n'avez aucun recul sur aucune situation. Aucun sens de l'analyse, d'ailleurs, même si vous l'aviez, il ne vous servirait à rien puisque vous ne voyez que ce que vous voulez voir !

Aucun sens de l'anticipation : en 2008, cela faisait au moins deux ans que les économistes annonçaient une crise ... mais plutôt que d'anticiper, vous avez préférez nous y plonger.

Aujourd'hui, vous balancez des cautères sur jambe de bois au hasard de vos réflexions : "tiens les infirmières de l'HP-AP ne peuvent pas se loger près de leur travail ... ça s'rait bien qu'on vire ceux qui vivent à côté et qui ne bossent pas, pour réserver la place à ceux qui bossent" ... et voilà, l'idée du siècle ... et vous en êtes tout fier en plus comme si vous aviez inventé le fil à couper le beurre ! et demain, ça sera Aubry, Hollande, Le Pen, Copé, de Villepin ou Raffarin ... et je ne parle pas de Sarkozy parce que ça fait maintenant 5 ans qu'il en sort une toute les trois secondes !

Mais c'est un cauchemar oui !!! Quand est-ce que ça va finir, vos conneries à vous tous ?!!

Votez pour ce commentaire: 

C'est qui ce jeune connard ?

Portrait de bonnet rouge

C'est qui ce jeune connard ? Encore un merdeux qui sort de l'Ena pour nous pondre d'énormes conneries !

Votez pour ce commentaire: 

Ce lmec n'est qu'un petit

Portrait de jymgodet

 Ce lmec n'est qu'un petit provocateur qui fait ce boulot sur ordre de l'Elysée

Votez pour ce commentaire: 

Ce débat est nécessaire.

Portrait de Lynx...

Ce débat est nécessaire. Autant il serait absurde de prendre comme boucs émissaires de tous nos maux les personnes dans l'incapacité de travailler, autant il est angélique de croire que toutes les personnes bénéficiant d'arrêts de travail médical soient de réels malades incapables d'assumer leurs tâches habituelles.

 

L'analyse des interrogations suivantes en portent témoignage. Autrement, comment s'expliquer les écarts constatés ?
Pourquoi la durée annuelle moyenne de congés maladie (hors maternité) est de moins de 10 jours dans le secteur privé et de plus de 15 jours dans la fonction publique ?
Pourquoi, comme le démontre chaque année le rapport DEXIA, la situation est pire encore dans les collectivités locales et dans les hôpitaux publics ? Les estimations de l'écart moyen avec le privé sont donc d'au moins 5 jours et vont jusqu'à 10 jours par an.
es fonctionnaires seraient-ils plus chétifs et plus stressés alors qu'ils ont moins à craindre de perdre leur emploi et voir réduire leur salaire ? Demandons-donc aux professions d'artisans, d'agriculteurs, de petits commerçants, etc. combien ils comptent de jours d'arrêt maladie annuellement pourtant chahutés par les affres de la crise actuelle et souvent des travaux pénibles.

Aussi, n'est-il pas besoin d'étude complexe pour déceler la cause de l'écart constaté. Il est clair que certains petits malins abusent de notre généreux système social.
Soyons sérieux ! Chacun, en son for-intérieur, sait bien qu'il y a abus et resquille en la matière. Cela existe d'ailleurs aussi dans le privé lorsque l'entreprise comble la perte occasionnée par le délai de carence de 3 jours. Chacun sait aussi qu'il est généralement assez aisé, pour qui le souhaite ou l'exige, d'obtenir un arrêt maladie auprès de son médecin. Qui ne l'a jamais constaté dans son propre entourage ?

Un exemple, dans mon voisinage proche, une personne assumant un poste de sécrétaire souffrant de mal de dos a bénéficié d'un arrêt maladie de plusieur mois. Cela pourrait être normal, mais comment comprendre que durant cet arrêt elle assurait apparamment sans gêne l'entretien de la maison, le jardinage et par surcroît pratiquait régulièrement de la moto tout terrain et du quad.

Morale de ce constat. Ce sont ces tricheurs et ces fraudeurs usant abusivement de notre système social qui finalement le sapent et ce sont les plus démunis qui  trinquent.

En conclusion, serait-il scandaleux de tendre vers une égalité de droits tant pour les salariés du secteur public que ceux du privé ? Enfin, s'il est injuste d'accuser les personnes souffrant d'une réelle incapacité au travail, il est aussi incompréhensible, voire malhonnête de dire qu'il n'y a pas d'abus et d'importantes fraudes minant notre système social.

Votez pour ce commentaire: 

Lynx... a dit : Ce débat est

Portrait de mohamed patrick

Lynx... a dit :

Ce débat est nécessaire. Autant il serait absurde de prendre comme boucs émissaires de tous nos maux les personnes dans l'incapacité de travailler, autant il est angélique de croire que toutes les personnes bénéficiant d'arrêts de travail médical soient de réels malades incapables d'assumer leurs tâches habituelles.

 

L'analyse des interrogations suivantes en portent témoignage. Autrement, comment s'expliquer les écarts constatés ?
Pourquoi la durée annuelle moyenne de congés maladie (hors maternité) est de moins de 10 jours dans le secteur privé et de plus de 15 jours dans la fonction publique ?
Pourquoi, comme le démontre chaque année le rapport DEXIA, la situation est pire encore dans les collectivités locales et dans les hôpitaux publics ? Les estimations de l'écart moyen avec le privé sont donc d'au moins 5 jours et vont jusqu'à 10 jours par an.
es fonctionnaires seraient-ils plus chétifs et plus stressés alors qu'ils ont moins à craindre de perdre leur emploi et voir réduire leur salaire ? Demandons-donc aux professions d'artisans, d'agriculteurs, de petits commerçants, etc. combien ils comptent de jours d'arrêt maladie annuellement pourtant chahutés par les affres de la crise actuelle et souvent des travaux pénibles.

Aussi, n'est-il pas besoin d'étude complexe pour déceler la cause de l'écart constaté. Il est clair que certains petits malins abusent de notre généreux système social.
Soyons sérieux ! Chacun, en son for-intérieur, sait bien qu'il y a abus et resquille en la matière. Cela existe d'ailleurs aussi dans le privé lorsque l'entreprise comble la perte occasionnée par le délai de carence de 3 jours. Chacun sait aussi qu'il est généralement assez aisé, pour qui le souhaite ou l'exige, d'obtenir un arrêt maladie auprès de son médecin. Qui ne l'a jamais constaté dans son propre entourage ?

Un exemple, dans mon voisinage proche, une personne assumant un poste de sécrétaire souffrant de mal de dos a bénéficié d'un arrêt maladie de plusieur mois. Cela pourrait être normal, mais comment comprendre que durant cet arrêt elle assurait apparamment sans gêne l'entretien de la maison, le jardinage et par surcroît pratiquait régulièrement de la moto tout terrain et du quad.

Morale de ce constat. Ce sont ces tricheurs et ces fraudeurs usant abusivement de notre système social qui finalement le sapent et ce sont les plus démunis qui  trinquent.

En conclusion, serait-il scandaleux de tendre vers une égalité de droits tant pour les salariés du secteur public que ceux du privé ? Enfin, s'il est injuste d'accuser les personnes souffrant d'une réelle incapacité au travail, il est aussi incompréhensible, voire malhonnête de dire qu'il n'y a pas d'abus et d'importantes fraudes minant notre système social.

la défense des personnes qui travaillent me parait nécéssaire et vitale, ne favorisont pas le chômage. mais " taxons" les entreprises qui délocalisent et affaiblissent le pays alors que celui-ci (les travailleurs) ont tous donnés. elles sont à l'origine de la faiblesse de la France et de son appauvrissement. 

Votez pour ce commentaire: 

D'accord avec le ministre

Portrait de ablanc4

D'accord avec le ministre .... mais alors arrêtons les prélèvements ! Cessons de rémunérer grassement ceux qui nous assènent de tels propos. Voici une source d'économie : baisser la rémunération de ces messieurs du Gouvernement et du Parlement qui prônent de tels conseils pour les "Autres" et non pour "eux-mêmes", D'aileurs un SMIC suffirait pour ces fonctions. Les autres dépenses étant prises sur factures, le fonctionnement des instances est donc assuré. Voilà quelques milliards retrouvés sur une période de 5 ans et réduire ainsi fortement la dette non pas des Français, mais de la France dont les politiques l'ont engagée sans état d'âme et sans l'obtention de l'aval des citoyens pourtant concernés. Le message a adresser aux politiques : FIN DE L'ARGENT FACILE PAR LE PRELEVEMENT. LA FRANCE EST EN FAILLITE.

Il est beau notre système de protection sociale en France avec de tels propos inconsidérés. Il serait peut-etre temps de reprendre les clés de la République et de les confier à de meilleurs gestionnaires dont les actes et décisions n'endettent pas les Français et n'enrichissent plus des décideurs qui ont perdu toute notion de la Vie des Français, de leurs préoccupations au quotidien.

Un citoyen indemnisé est un consommateur, c'est bon pour l'économie .... ! Jusqu'à preuve du contraire .....

Votez pour ce commentaire: 

Pas d'accord pour la priorité

Portrait de panthère64

Pas d'accord pour la priorité des travailleurs à  l'accès aux logements sociaux car ils sont pris en compte comme les autre catégories depuis longtemps seulement il n'y a pas assez de logements sociaux à cause des politiques qui maintenant mettre la France plurielle dans de sales draps et les français les uns contre les autres.

Votez pour ce commentaire: 

Avec de tels effets

Portrait de Manamirija

 Avec de tels effets d'annonce, ils cherchent simplement à diviser la nation.
De tels commentaires, ils pourraient les garder pour eux sachant que cela pourrait provoquer un tollé, mais non Wauquiez l'affirme haut et fort (c'est lui le fusible au cas où), donc dans quel but ? c'est pour prendre la température, mesurer les tendances et mettre en place un programme pour les élections.

C'est comme dans les combats de coqs, on les attise l'un contre l'autre.

Et c'est déplorable. De plus, de voir qu'eux, fonctionnaires nantis, ne sont même pas prêts à mettre la main à la poche pour résoudre la crise en France et Eux ont le pouvoir de dire non à cela si ça les touche comme l'histoire de refuser de réduire de 10% leurs indemnités de frais (pour les députés).

D'un côté 20% de nantis qui ont une fortune largement supérieure aux 80% de non nantis et on vise uniquement à réduire les ressources des 80% de non nantis (qui comprennent différentes classes sociales) et en les divisant et attisant la haine des uns contre les autres. Les 20% de nantis ne seront qu'à peine touchés s'ils le seront !!!

Votez pour ce commentaire: 

Bravo Laurent Wauquiez !!! Je

Portrait de poppins

Bravo Laurent Wauquiez !!! Je suis tout à fait d'accord avec cette idée. N'oublions pas que les logements hlm ont été créés pour loger les personnes ayants des revenus faibles, le logement attribué doit être libéré lorsque la situation s'améliore. Il n'est pas normal d'y trouver des cadres ayant un bon salaire et pouvant se loger dans du privé. Il n'est pas normal non plus d'y trouver des ménages bénéficiant du RSA, chômage depuis des années et qui vivent des aides social toute leur vie. Il faut faire des logements sociaux une priorité pour nos jeunes travailleurs qui mènent parfois un dur combat pour se loger alors qu'ils ont un travail, cette situation n'est pas normal. Et les retraités ??? Et bien il est tout à fait normal de récompenser les retraités ayant trimer toute leur vie et qui se retrouvent démuni par la perte d'une partie de leur salaire. Donc, une priorité aussi pour garder nos chers retraités dans les logements hlm, pas question de les mettre à la rue après service rendu au pays !!! Ouvrir la chasse aux fraudeurs ! Vérifier tous les logements, les retraités partis au "bled" et qui profitent du système en gardant le logement payé par le caf, non désolé l'argent social doit servir en France et être dépensé en France et non au "bled". Terminé les aides pour ceux qui ne font pas l'effort de se lever le matin. Terminer l'assistanat des 60 ans qui arrivent en France et qui profitent de la prise en charge à 100% de l'aide médicale (payée par vous contribuables français qui travaillez). Il faut stopper l'hémorragie avant qu'elle ne nous achève. On ne voit dans AUCUN autre pays autant d'assistantat ! Il faut mettre en place de nouvelles mesures ! Vous travaillez vous avez des droits, vous ne travaillez pas vous perdez vos droits... ainsi peut-être que ceux qui ne savent pas ce que c'est que de se lever le matin comprendrons qu'ils ont trop abusé du système social. Sans parlé des familles qui vivent au "bled" et qui touchent les allocations familiales dont l'aide de mère isolée (alors qu'elles sont mariées). Beaucoup d'étranger connaissent très bien le système des aides en France et savent parfaitement en profiter... il faut vraiment que ces aides profitent à des ménages Français qui travaillent, ces aides ne sont pas là pour l'assistanat des ménages mais pour les aider à aller vers une situation qui s'améliore et non pour se laisser aller à l'assistanat. C'est scandaleux de voir des salariés dans la rue car ils n'ont pas de logement, c'est scandaleux de voir des retraités à la rue, c'est scandaleux de voir de jeunes actifs ne rien faire de leur journée en abusant du système et narguer ceux qui travaillent, c'est scandaleux de voir l'argent de la caf partir vers l'étranger pour enrichir des familles qui ne répondent pas aux critères d'aide puisqu'elles ont tout au "bled"... Il faut mettre des pointages toutes les semaines, voir 2 fois par semaines pour vérifier l'exactitude des familles qui perçoivent les aides... ainsi si elles travaillent aux noirs cela les embettera, si elles vivent au "bled" elles ne pourront pas faire autant d'aller et retour... et faire des vérifications ponctuelles au domicile. (état des lieux) si le ménage à le dernier écran plat il faudra vérifier comment une personne sans emploi peut s'offrir ce genre d'appareil, etc... Bref, tout ça pour dire qu'il faut faire quelque chose, et que aujourd'hui notre pays n'est plus en mesure d'offrir toutes ces aides qui ont parfois été gaspillées. Il faudrait presque ouvrir des droits aux ménages se trouvant dans des logements privées et ne pouvant plus payer leur loyer, et pour les ménages étant dans des logements hlm retirer les droits au logement puisqu'ils bénéficient déjà d'un petit loyé.

Voilà mon point de vue...

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité