Jeune ou senior, appartement ou maison, ville ou campagne… Un portrait-robot des victimes idéales des cambrioleurs vient d’être dévoilé. Explications.  

Une étude de l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales, publiée le 18 mai, permet de dresser le portrait-robot des victimes de cambriolages en France. Et si l’on pouvait jusqu'à présent croire que les personnes les plus âgées sont les plus visées, ce n'est pas forcément le cas.

La victime idéale serait en effet une famille monoparentale, jeune, habitant un pavillon proche d’une agglomération dans le bassin parisien ou dans le sud-est de la France, précise le site RTL.fr, qui relaie l’étude.

Risque plus élevé dans grandes villes

Pour en arriver à ces résultats, l’Observatoire a analysé des milliers de données statistiques depuis 2007 et a interrogé près de 130 000 familles. Et certains résultats sont pour le moins surprenants : "le risque de vol par effraction est plus élevé dans les grandes villes que dans une maison isolée en pleine campagne", rapporte RTL.fr.

A lire aussi : Comment réduire les risques de cambriolage pendant vos vacances  

Publicité
L’étude montre également, avec moins de surprise, que les rues mal éclairées ou la dégradation d’un quartier vont inciter plus facilement les malfaiteurs à s’y rendre pour commettre des cambriolages.

En vidéo sur le même thème - Cambriolage : comment choisir son alarme ? 

Publicité