Détenir une maison familiale en indivision avec ses frères et soeurs n'est pas aussi simple qu'il y paraît. Nos conseils pour éviter que ce beau projet ne vire au cauchemar.  

1 - Posséder tous ensemble une maison familiale

L'indivision est la situation juridique dans laquelle deux, voire plusieurs personnes sont propriétaires d'un même bien, suite à un héritage* ou à l'achat d'un bien en commun.

De nombreux biens peuvent faire l'objet d'une indivision : biens immobiliers (maison, appartement, terrain), mais aussi du mobilier (meubles, voiture…).

Son utilité : en indivision, chaque copropriétaire possède une quote-part du bien. De posséder un bien à plusieurs permet de partager les frais de financement, d'entretien et de gestion.

Publicité
Sa principale difficulté : qu'elle soit volontaire (acquisition d'un bien immobilier en commun) ou involontaire suite à une succession, l'indivision est loin d'être confortable. Et pour cause : une bonne partie des décisions relatives à la maison doivent être prises en commun avec des risques de mésentente au sein de la fratrie.

Un conseil : en cas de conflits familiaux préexistants, l’indivision est à fuir. Le notaire chargé de la succession est un bon interlocuteur pour trouver la meilleure solution.

mots-clés : Maison, Indivision, Famille
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité