Droit de préemption, de visite, décote... Voici tout ce qu'il faut savoir si vous souhaitez vendre un bien immobilier occupé. 

Besoin d’argent pour un nouvel investissement, nécessité de récupérer une forte somme en euros,… Parfois la solution la plus simple consiste à vendre un logement occupé. Reste que ce type de transaction est soumis à certaines règles.

Le droit de préemption

Publicité
Bonne nouvelle, il n’y en a pas ! Si la vente se réalise, le locataire n’aura pas d’obligation de quitter le logement. De ce fait, il ne peut en aucun cas réclamer un droit de préemption. Même si vous n’êtes pas tenu de l’informer de la mise en vente du bien, par correction il est souhaitable de lui envoyer un courrier. Attention toutefois s’il s’agit d’un immeuble que vous venez de diviser en différents logements. Dans ce cas exceptionnel, le locataire dispose d’un droit de préemption.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité