Le syndic de votre copropriété ne vous satisfait plus, et vous désirez en changer. Le mieux : entreprendre une démarche collective car les tentatives individuelles n'aboutissent que rarement. Comment s'y prendre ? Quelles sont les règles à respecter ? Explications. 

1 - Agir à plusieurs 

Un changement de syndic ne peut se faire que si vous réussissez à convaincre la majorité des autres copropriétaires de vous suivre dans cette démarche.

Pour cela : rapprochez-vous de vos voisins pour connaître leur opinion, et listez ensemble les griefs que vous avez contre le gestionnaire actuel (aucun suivi des travaux des parties communes, problème de gestion des comptes...).

Contactez ensuite plusieurs syndics*. Faites jouer la concurrence au niveau des honoraires et des services en prenant soin de leur fournir suffisamment d'éléments sur la copropriété (nombre de lots, présence d'un gardien, d'un ascenseur, d'espaces verts, de caves...) pour qu'ils puissent vous faire une proposition adaptée.

Un conseil : lors de l'élection en assemblée générale, n'en choisissez qu'un** pour éviter les éventuelles divisions entre les copropriétaires.

Attention : pensez à négocier les honoraires du nouveau syndic car une fois acceptés, ils sont effectifs pour la durée du mandat (de an à trois ans).

Publicité
* Si vous ne savez pas comment trouver un syndic, adressez-vous aux organisations professionnelles (UNIS, Fnaim...). Vous pouvez également faire appel à un courtier.** vous pouvez présenter les différentes propositions à l'ensemble des copropriétaires mais bien avant l'assemblée générale.
Publicité