L'octroi d'un logement de fonction pour les ministres est soumis à des règles strictes. Quels sont ceux qui en profitent dans le gouvernement Ayrault ? Qui a refusé d'en avoir un ? Le point.

Dans le cadre de son enquête sur le vrai train de vie de l'Etat, L'Express a dressé le bilan des ministres qui bénéficient d'un logement de fonction. Verdict : sur les 38 ministres qui composent le gouvernement, pas moins de 23 disposent d'un domicile à titre professionnel.

Mais des règles strictes ont été mises en place par Jean-Pierre Raffarin, suivi par François Fillon, puis par Jean Marc-Ayrault. Lorsqu'un appartement est disponible dans son ministère, le ministre peut l'occuper. Pour les autres, il existe des appartements appartenant à l'Etat. Enfin, deux ministres sont logés dans des appartements de la Caisse des dépôts et consignations. Et les propriétaires d'un logement parisien continuent d'y habiter. C'est le cas des ministres Pierre Moscovici, Michel Sapin ou Jérôme Cahuzac.

L'hôtel Matignon à la place d'un studioPremier bénéficiaire d'un logement de fonction, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui s'est installé dans les appartements privés de l'hôtel Matignon. Il a laissé le petit studio qu'il louait près de la gare Montparnasse pour ce logement de fonction de 213,73 mètres carrés, et un espace de réception.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian profite lui du premier étage de l'hôtel de Brienne, où se situe son ministère. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a pris ses quartiers à Bercy, avec Audrey Pulvar, qui partage sa vie. Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes, devrait d'ici peu s'installer dans un appartement du Quai d'Orsay.

Ceux qui n'en veulent pasMais certains ministres récalcitrants refusent de s'installer dans des logements de fonction ! Ainsi, Manuel Valls, ancien maire d'Evry, préfère vivre dans sa ville de l'Essonne plutôt que dans les locaux du ministère de l'Intérieur, place Beauvau. Mais il a confessé que ses "prédécesseurs m'ont dit que l'on finissait par s'y installer, tellement il y a d'urgences".

Cécile Duflot, ministre du Logement, a elle-aussi décidé de rester à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, plutôt qu'à l'hôtel de Castries où se situe le ministère de l'Egalité des territoires et du Logement. Mais dès la rentrée, elle souhaite s'installer dans le XIe arrondissement de Paris avec sa famille.

Publicité
Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, préfère lui aussi rester chez lui... dans la Sarthe ! Il fait ainsi l'aller retour Le Mans-Paris tous les jours, sauf lorsqu'il choisit de passer la nuit dans l'une des chambres de son ministère. Mais il n'y laisse jamais rien de personnel.

© BERTRAND GUAY / AFP

Publicité