La récente chute des taux incite les particuliers qui ont contracté un prêt au plus haut à demander une révision de leur crédit. Une démarche complexe. Les techniques pour réussir.

1 - Renégocier auprès de sa banque

La première chose quand on souhaite diminuer le coût de son prêt est de demander à sa banque une révision du taux de son crédit. Seuls les titulaires de prêts à taux fixes sont concernés car, contrairement à ceux qui ont emprunté à taux variable, ils n'ont pas bénéficié de la baisse des taux.

Publicité
Naturellement, votre banque ne va pas apprécier cette requête, d'autant que rien ne l'oblige à revenir sur les conditions du prêt. Mais votre banque n'a pas vraiment intérêt à refuser toute négociation. En effet, si votre banque refuse la négociation, vous pourriez vous tourner vers une autre banque qui rachèterait le prêt selon les conditions prévue par le contrat. La banque perdrait alors un client. La banque est capable de baisser son taux puisque ses propres conditions d'emprunt ont diminué. Votre banquier va bien sûr vous dire le contraire. Il vous dira que lorsque l'établissement vous a consenti un prêt, il a dû emprunter la même somme à taux fixe aux conditions du marché de l'époque. Mais ce n'est pas totalement vrai. Les banques financent en partie les crédits avec les nouveaux dépôts faiblement rémunérés.

Publicité