Vous rêvez d'acheter la maison de vos rêves mais vous n'en avez pas les moyens ? A Hong Kong, il existe une alternative sur le marché de l'immobilier. Certains biens perdent jusqu'à 40% de leur valeur pour une raison bien spécifique : la superstition. 

Pour faire une bonne affaire en immobilier à Hong Kong, vous avez plutôt intérêt à acheter une maison hantée ! 

Publicité
A Hong Kong, on est assez superstitieux. Les agents immobiliers sont donc tenus d'avoir l'historique précis du bien qu'ils vendent. Pour peu qu'un drame s'y soit produit (suicide, meurtre...) le bien est classé dans la catégorie dite "hongza" et devient quasiment invendable. Il perd alors jusqu'à 40 % de sa valeur.

Les agences immobilières confient même avoir des classifications des biens "hongza" en fonction de la gravité du drame qui a eu lieu dans le bien à vendre.

Ces biens que l'on surnomme "maisons hantées" trouvent tout de même preneur grâce à leur bas prix. Les acheteurs sont des étrangers ou des chinois moins superstitieux.

Une fois rachetés, ils sont revendus plus tard à la valeur du marché car le drame se fait oublier.

Un bon plan en somme pour faire une importante plus-value. 

 

Publicité