Vidéos à la une
Des milliers de Mexicains ont défilé dans les rues de Mexico, aux cótés des familles des 43 étudiants disparus. Une nouvelle fois, ils ont...
Vidéos à la une
MEXICO - 4 nov 2014 - C'était le couple le plus recherché du Mexique. Mardi soir, la cavale de José Luis Abarca et de son épouse a pris fin dans une modeste maison d'un quartier populaire de Mexico. José Luis Abarca, ancien maire de la ville d'Iguala au sud du pays est soupçonné d'être l'instigateur de la disparition de 43 étudiants le 26 septembre. Ce jour-là des policiers municipaux aidés par un groupe criminel avaient attaqué à l'arme à feu des jeunes gens qui s'étaient emparés de plusieurs bus. 43 jeunes arrêtés sont depuis portés disparus. Alors que les fouilles pour retrouver d'éventuelles dépouilles ne donnent rien, l'arrestation de l'ancien maire de la ville permettra peut-être d'élucider l'affaire... et d'établir les liens du couple avec le crime organisé.
Vidéos à la une
IGUALA - 6 oct 2014 - Deux membres d'un gang criminel mexicain ont avoué le meurtre de 17 des 43 étudiants. Ces derniers avaient disparu il y a 2 semaines près de la ville d'Iguala, au centre du Mexique.Ces étudiants (de l'école normale d'Atzoyinapa, proche de Chilpancingo, capitale de l'Etat de Guerrero, à 100 km d'Iguala) étaient venus récolter des fonds et manifester. Selon les personnes interrogées, leur bus avait été mitraillés. Mais depuis la fusillade, plus une trace de ces jeunes gens. Selon le procureur général de l'Etat, 28 corps ont été retrouvés calcinés dans une fosse . Les deux meurtriers ont raconté avoir fait descendre les étudiants de l'autobus, s'emparer de 17 d'entre eux pour les transférer vers les hauteurs d'une colline où ils ont creusé des fosses clandestines et où ils disent les avoir abattus ", a déclaré le procureur, dimanche. Mais les deux détenus ont assuré que l'ordre de se rendre sur les lieux où se trouvaient les étudiants avait été donné par le directeur de la sécurité publique d'Iguala. Ce dernier, ainsi que le maire d'Iguala, Jose Luis Albarca, ont pris la fuite après les fusillades. Ils sont actuellement recherchés par la justice.
Publicité