Vidéos à la une
Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de Paris, était la cible de l'opération menée par le Raid et la BRI mercredi dans un appartement du centre-ville de Saint-Denis. Mais 24 heures après l'assaut, les enquêteurs n'ont pas encore réussi à déterminer si le jihadiste belge fait partie des deux morts retrouvés dans l'appartement. L'identification des victimes a été rendu difficile par l'état des corps et les décombres engendrés par l'explosion de la kamikaze. Sur place, l'identité judiciaire a travaillé toute la nuit pour recueillir le maximum de données. Dans cette opération, huit personnes ont été placées en garde à vue.
Publicité