Revue du web
Avec La Tribune
L'équipementier automobile français veut monter dans le capital de Ichikoh dont il possède déjà près de 32% du capital pour en prendre le contrôle sans pour autant aller au-delà de 55% du capital.
Publicité