Société
Maxime Gaget incarne l’autre visage de la violence conjugale. Pendant plus d’un an, cet homme a subi les coups de sa compagne. Réduit à l’esclavage, il s’en est sorti grâce à ses proches mais aussi à l’écriture. Dans "Ma compagne, mon bourreau", son livre sorti en 2015, il revenait sur son cauchemar et tentait de briser un tabou. Un an après, et alors que son ex-compagne comparaît en appel, la rédaction de Planet.fr a décidé de republier son interview. 
Publicité