Politique
En déplacement à Alger, le candidat du mouvement « En Marche ! » s’est rendu mardi sur la tombe de l’acteur. Découvrez pourquoi la gerbe de fleurs qu’il a déposée fait polémique.
Politique
Mercredi, la séance a débuté d'une manière inhabituelle. Les députés ont rendu hommage au barman de l’Assemblée qui est en ce moment dans un état critique.
Culture
Avec Téléstar
Le 27 janvier 1995, Patrick Poivre d'Arvor perdait sa fille Solenn. L'ancien présentateur de TF1 a tenu à lui rendre un hommage touchant sur Twitter.
Société
Les joueurs et spectateurs du match France-Suède ont observé une minute de silence vendredi soir au Stade de France. Découvrez la vidéo.  
International
Alors que la Thaïlande est plongée dans un deuil national pendant un an, suite à la mort de leur roi, les touristes sont priés de respecter certaines consignes…
Société
Trois mois après l'attentat de Nice, une cérémonie a eu lieu samedi à Nice en mémoire des 86 victimes de l'attaque du 14 juillet. Découvrez les moments forts de l'hommage en images. 
Politique
En voulant rendre hommage à l'écrivain mort mercredi, le ministre de la Culture a commis une petite bourde... qui rappelle celles de son prédécesseur, Fleur Pellerin.
Vidéos A la une
Marion Maréchal-Le Pen était présente, lundi, sur la Promenade des Anglais, lors de la cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Une cérémonie durant laquelle le Premier ministre, Manuel Valls a été sifflé par la foule. Le Canard Enchainé révèle que les sifflets provenaient d'un groupe de sympathisants du Front National. Invitée sur BFMTV, la député FN du Vaucluse nie avoir un lien avec ces individus. "Expliquer que ce serait le Front National qui aurait organiser ces huées c'est se voiler terriblement la face et ne pas mesurer la colère des Français" a-t-elle déclaré. Elle assure même avoir été "prise de court" par les sifflets à l'encontre du Premier ministre.
Vidéos Insolite
Un jeune de 13 ans et son professeur reprennent le générique de Star Wars devant la maison de John Williams, qui viendra les saluer en personne.
Vidéos A la une
Après le grand hommage rendu lundi aux victimes de l'attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, les Niçois comme les touristes continuent ce mardi de se recueillir sur le front de mer. "Lorsque l'on va passer sur cette Promenade, ça va être difficile", explique l'un des passants.
Vidéos A la une
Hier, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la Promenade des Anglais en hommage aux victimes de l'attentat de Nice du 14 juillet. Manuel Valls était présent à cet événement, accompagné de quelques membres du gouvernement. Avant et après l'hommage, le Premier ministre a été hué avec des cris appelant à sa démission. La réaction des Niçois est-elle compréhensible ? - Bourdin Direct, du mardi 19 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
Invité ce mardi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Alain Juppé est revenu sur les sifflets et les huées qui ont visé Manuel Valls alors qu'il assistait à la minute de silence sur la promenade des Anglais à Nice, quatre jours après l'attentat. "Je ne peux pas approuver dans une manifestation de recueillement que ça se transforme en règlement de compte politique", a réagi le candidat à la primaire à droite.
Vidéos A la une
L'ÉDITO POLITIQUE. Renaud Pila revient ce mardi sur les sifflets dont a été victime Manuel Valls lundi, lors de l'hommage aux victimes de l'attentat à Nice. "Ça doit vraiment mettre en garde sur les risques de divisions qui sont maintenant là, dans le pays, face au terrorisme", analyse-t-il.
Vidéos A la une
Ce lundi soir à Nice, des centaines de Niçois ainsi que des touristes se sont réunis pour déplacer les fleurs, peluches et les mots présents sur la promenade des Anglais. Pour certains, cet acte a servi à "montrer au monde entier qu'on est tous solidaires". Pour d'autres, il s'agissait de "soutenir les familles dans un deuil profond".
Vidéos A la une
Après l'attentat de Nice, la braderie de Lille 2016 sera-t-elle maintenue? Face au risque terroriste, mairie de Lille et l'Etat ont annoncé des moyens de sécurité exceptionnels.
Vidéos A la une
Hué à Nice lors de l'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet, le Premier ministre Manuel Valls a condamné ces sifflets, "indignes dans une cérémonie de recueillement", produits par une minorité de partisans "chauffés à blanc".
Vidéos A la une
A Nice, le Premier ministre Manuel Valls était présent ce lundi pour rendre hommage aux victimes de l'attentat survenu le 14 juillet dernier. Lors de cette minute de silence, si les forces de l'ordre et les secours ont été salués, la classe politique a été la cible de huées, à l'instar du Premier ministre Manuel Valls. Explications avec Cyril Adriaens-Allemand.
Vidéos A la une
Dans le train, au départ d'une étape du Tour de France ou encore au Puy -du-Fou, la France a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Nice et l'émotion était forte à Marseille ou encore à Lyon. Une France mobilisée et solidaire, comme pour résister au terrorisme.
Vidéos A la une
A midi ce lundi à Nice, le temps s'est figé pendant dix secondes. Dix secondes de silence qui ont précédé des applaudissements nourris en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, survenu le 14 juillet dernier sur la promenade des Anglais. Les habitants de la ville ont tenu à être présents en masse pour célébrer la vie et ne pas oublier les défunts. Les secours et les forces de l'ordre ont notamment été applaudis alors que des sifflets ont retenti lors du passage du Premier ministre Manuel Valls.
Vidéos A la une
Près de 40.000 personnes se sont réunies, ce lundi midi, sur la promenade des Anglais à Nice pour rendre hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Parmi les personnalités invitées à se recueillir, le Premier ministre, Manuel Valls était bien présent. Copieusement sifflé et hué par la foule avant et après la minute de silence, les politiques de droite comme de gauche ont été invités à commenter cet évènement. Sur BFMTV, Jean-François Copé n'a pas voulu réagir à la polémique mais précise tout de même que "Ce qui compte maintenant, c'est d'acter qu'on a changé d'époque, on doit changer de politique" a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
Partout en France, le temps s'est figé à midi. Une minute de silence a été observé en hommage aux victimes de l'attentat. Le président, François Hollande, a suivi cette minute de silence Place Beauvau avec Bernard Cazeneuve. Manuel Valls, et la ministre de la santé, Marisol Touraine, étaient eux, à Nice, où des milliers de personnes se sont recueillies au monument du Centenaire de la réunion à la France, sur la Promenade des Anglais.
Vidéos A la une
À Gattières, dans l'arrière-pays niçois, c'est tout le village qui est en deuil après que six membres d'une même famille ont perdu la vie dans l'attentat de Nice jeudi 14 juillet.
Vidéos A la une
Décorer la Promenade des Anglais de fleurs. Cette initiative est l'oeuvre d'une fleuriste niçoise, Laetitia Baubouchez, à l'occasion de l'hommage rendu aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Elle a été rejointe par ses confrères qui ont déposé des bouquets, dès 10 heures, sur l'avenue où est survenu le drame.
Vidéos A la une
La CGT aurait-elle perturbé une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice ? La rencontre culturelle organisée par le PS en marge du festival d'Avignon le 15 juillet ne se serait pas déroulée comme prévu, notamment au moment de la minute de silence.
Vidéos A la une
SEPT À HUIT. C'était un vendredi particulier aux Vieilles Charrues. Au lendemain de l'attentat de Nice, les festivaliers ont tenu à rendre hommage aux victimes de l'attaque de Nice. "Nous tenons à exprimer tout notre soutien aux familles et aux proches" des victimes, a dit Jean-Luc Martin, le président de l'association des Vieilles Charrues, aux festivaliers qui ont entonné spontanément la Marseillaise, après la minute de silence.
Vidéos A la une
L'attentat de Nice du 14 juillet a fait 84 morts. Un homme a perdu sa femme, le fils de celle-ci, ses parents et ses beaux-parents. Tous vivaient dans le village de Gattières, à une vingtaine de kilomètres de Nice. Un hommage a été rendu à cette famille décimée et les habitants du village sont venus nombreux.
Vidéos A la une
Après l'attentat du 14 juillet à Nice, la Promenade des Anglais avait changé de visage. Des fleurs, des messages et des bougies ont été déposés un peu partout pour rendre hommage aux victimes. Mais les Niçois ont à coeur de reprendre le cours de leur vie et de retrouver la Promenade comme elle était avant, un lieu de balade, de tourisme et de vie.
Vidéos A la une
Habitante de Boston, Barbara est une rescapée du double attentat perpétré le 15 avril 2013. Présente à Paris pour le 14-Juillet, elle connaît bien la ville de Nice et s'y rend une à deux fois par an. Elle a tenu à venir rendre hommage ce dimanche aux victimes de l'attentat, qui a fait 84 morts. 'C'est tellement cruel, on ne sait plus vraiment là où on peut aller et là où on ne peut plus', a-t-elle estimé.
Vidéos A la une
À Nice ou à Paris, beaucoup sont venus se recueillir et déposer des fleurs en hommage aux victimes. Pour Hélène Romano, psychologue spécialisée dans le psychotraumatisme, "c'est très important et à tous les âges de la vie. Ça permet de passer d'un état de passivité où on a subi quelque chose d'extrêmement violent, où on était complètement impuissant, et on redevient acteur de quelque chose. C'est à la fois la notion d'hommage aux défunts, aux proches et aux familles et c'est aussi un signe de vie".
Vidéos A la une
En Bretagne, en Ardèche ainsi que dans de nombreuses régions, les Français se sont recueillis dans tout le pays pour rendre hommage aux victimes de l'attaque terroriste qui a fait au moins 84 morts à Nice. De la Marseillaise aux dépôts de fleurs et de bougies, chacun a exprimé ses émotions. Le pays vit son troisième deuil national en l'espace de dix-huit mois.

Pages

Publicité