Vidéos à la une
Alors qu'il vient de quitter le costume de Président, François Hollande a déclaré ce dimanche qu'il laissait "la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé", au départ de Nicolas Sarkozy en 2012. Arrivé au siège du Parti socialiste rue de Solferino après son départ de l'Élysée, il a aussi expliqué qu'il venait là, comme avant lui François Mitterrand en 1995, pour "retrouver des souvenirs, des visages", mais aussi "parce que sans vous, sans le mouvement que vous portez, sans la force que vous incarnez, je n'aurais jamais présidé la France".
Vidéos à la une
Une semaine après avoir remporté le second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron est devenu officiellement ce dimanche 14 mai 2017 le huitième président de la Ve République. Il est arrivé à 10h à l'Elysée pour la passation de pouvoir. Après un entretien d'une heure avec François Hollande, hors des micros et des caméras, Emmanuel Macron a raccompagné ce dernier dans la cour d'honneur, jusqu'à sa voiture. Il a ensuite donné son premier discours et ravivé la flamme du soldat inconnu sur les Champs-Elysées.
Vidéos à la une
Après la passation de pouvoir avec Emmanuel Macron ce dimanche 14 mai 2017 à l'Elysée, François Hollande s'est rendu à Solférino pour un discours devant des militants socialistes. Il a dressé un bilan de son quinquennat, assurant avoir "veillé à ce que notre pays puisse tenir bon". L'ancien président de la République a aussi déclaré qu'il laissait "la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé", au départ de Nicolas Sarkozy en 2012.
Vidéos à la une
L'investiture d'Emmanuel Macron à la présidence de la République a lieu ce dimanche. Lors de la cérémonie de la passation de pouvoir, une tradition est respectée depuis le début de la Ve République : 21 coups de canons sont tirés. Fabrice d'Almeida, historien et chercheur est revenu sur BFMTV l'origine cette pratique remontant à l'ancien régime et restaurée par le général de Gaulle en 1958. Dans l'ancien régime, au moment de la mort du roi et de l'accession au trône de son successeur, 101 coups de canons étaient tirés.
Vidéos à la une
Brigitte Macron et Emmanuel Macron sont arrivés séparément à l'Elysée ce dimanche pour l'investiture du nouveau président de la République. François Hollande n'étant pas accompagné d'une première dame, ne peut pas accueillir un couple.
Vidéos à la une
Patrick Kanner, actuel ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a passé près de 3 ans au gouvernement et comme tous ses collègues, il fait ses cartons à 2 jours de l'investiture d'Emmanuel Macron. Patrick Kanner a accueilli une équipe de BFMTV à son ministère quelques heures, avant de le quitter définitivement.
Vidéos à la une
Chacune de ses vidéos nécessite près de 30 heures de travail. Le YouTuber Khaled Freak s'est fait une spécialité dans le remix des politiques. Dernière création en date : le détournement de l'expression "poudre de perlimpinpin" chère à Emmanuel Macron lors du débat d'entre-deux-tours. C'est l'objet de la pépite du jour de Julien Mielcarek.
Vidéos à la une
En présence d'Emmanuel Macron, François Hollande a commis un lapsus qui n'est pas passé inaperçu ce mercredi à l'occasion de la Journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage. Souhaitant parler du crime de lèse-humanité, il a en fait prononcé le terme de "lèse-majesté", cette atteinte à l'adresse du souverain.
Vidéos à la une
À l'occasion de la commémoration de l'abolition de l'esclavage, ce mercredi à Paris, François Hollande et Emmanuel Macron se retrouvaient une seconde fois en public depuis l'élection du candidat En Marche dimanche. Alors que Gérard Larcher, président du Sénat, et l'actuel président de la République évoquaient le programme de la journée, le rôle d'Emmanuel Macron a été précisé par François Hollande: "Il restera là silencieux... Il se prépare". Les deux hommes ont ensuite parlé de la passation de pouvoir qui aura lieu dimanche: "J'organise. Et toi?", a demandé le vainqueur de la présidentielle 2017. François Hollande a répondu par un hochement de tête.
Présidentielles
Lundi, le président sortant et son successeur étaient réunis lors de la cérémonie du 8 mai. Au moment de se séparer, ce dernier a eu un geste d’affection envers son ancien ministre.
Vidéos à la une
Un hommage national était rendu, ce mardi à Paris, à Xavier Jugelé, policier tué sur les Champs-Élysées lors d'une attaque terroriste. Le président de la République, François Hollande, a indiqué que la France avait "perdu l'un de ses fils les plus braves". Le chef de l'État a ensuite décoré Xavier Jugelé à titre posthume du titre de Chevalier de la Légion d'honneur.
International
Depuis quelques jours, une nouvelle émission néerlandaise s'attire les foudres de téléspectateurs. Elle propose à des hommes de gagner de l'argent en déterminant si la femme présente sur le plateau est grosse ou enceinte...
Monde
Et si vous découvriez les Pays-Bas autrement ? Sur invitation de l'office de tourisme hollandais, Planet.fr a fait le voyage pour vous faire admirer les très pittoresques paysages des Pays-Bas au fil de l'eau. Découverte.  
Vidéos à la une
Le président de la République a réagi, avec fermeté, au lendemain d'une attaque chimique en Syrie causant la mort de 72 civils, dont 20 enfants. "Il doit y avoir des sanctions qui seront prises par rapport au régime syrien parce que depuis longtemps nous dénonçons ce régime. Et ceux qui ont complaisances avec ce régime doivent rendre des comptes" a ainsi estimé François Hollande.
Vidéos à la une
François Hollande a réagi à l'attaque qui a touché Londres, ce mercredi après-midi. Le président de la République n'est pas "sûr qu'il n'y ait pas de Français concernés". "Nous savons que le terroriste a été tué mais nous n'en savons pas plus sur le nombre de blessés et la gravité (...) Le terrorisme nous concerne tous (...) Nous faisons tout pour savoir s'il y a des Français qui pourraient être concernés, hélas, parce ce qu'il s'est produit", a-t-il ajouté depuis Villepinte.
Politique
Alors que François Fillon essuie une nouvelle affaire à propos de costumes offerts, retour sur les autres histoires de frais personnels qui ont fait scandale. 
Vidéos à la une
"Je t'annonce que je vais soutenir Emmanuel Macron", aurait affirmé mercredi soir Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, au président de la République avant que ce dernier ne l'en empêche, pour l'instant. "Il est trop tôt", lui aurait alors rétorqué, furieux, François Hollande qui avait appelé le matin même son entourage à la retenue.
Vidéos à la une
François Hollande inaugurait, ce mardi à Villognon en Charente, la nouvelle ligne à grande vitesse qui relie désormais Tours à Bordeaux. Lors du discours du président de la République, deux coups de feu ont retenti. Probablement accidentels, ces coups de feu auraient été tirés vers 17h15 par un gendarme qui faisait partie du dispositif de sécurité du chef de l'État. Il s'agirait d'un tireur d'élite qui se trouvait sur un toit. Deux blessés légers ont été évacués. Une enquête a été ouverte.
Politique
Fin 2016, le président a lâché une petite phrase à ses proches qui montre qu'il ne croyait pas du tout aux chances de Manuel Valls de l'emporter à la primaire de la gauche.
Politique
L'un des sosies de François Hollande a récemment confié mal vivre sa ressemblance avec le président. L'occasion de s'intéresser aux autres sosies d'hommes politiques, notamment un Chinois qui ressemble fortement à... Vladimir Poutine !
International
Alors que Barack Obama va bientôt quitter la Maison-Blanche, nous avons comparé son visage en 2008 avec celui d'aujourd'hui. Comme d'autres présidents internationaux, il n'a pas échappé aux poids du pouvoir...
Vidéos Argent/Bourse
François Hollande entame une tournée européenne. Il va se rendre jeudi en Irlande, un pays qui a réussi à atteindre 26% de croissance en 2015.
Vidéos Argent/Bourse
Bien qu'il n'ait pas annoncé son départ ni sa candidature, Emmanuel Macron semble de plus en plus larguer les amarres et prendre le large. Hier soir, il a tenu son premier grand meeting à Paris. En Marche !, une entreprise de porte à porte destinée à recueillir "un diagnostic sur l'état du pays" et par la suite à formuler "une offre politique nouvelle, est passée à la vitesse supérieure. Le ministre de l'Économie veut porter sa PME politique à la victoire en 2017. "Ce mouvement, rien ne peut plus l'arrêter", a-t-il déclaré. Se revendiquant "ni à droite, ni à gauche", pour qui roule Emmanuel Macron ? N'est-il pas un politicien comme les autres ? - Avec: Véronique Jérôme, polito-économiste d'ElectionScope. Jérôme Sainte-Marie, président de Polling Vox. Et Jean-Marc Daniel, économiste, professeur à l'ESCP Europe, auteur de "Valls Macron, le socialisme de l'excellence à la française", aux Éditions François Bourin. - Les Décodeurs de l'éco, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Politique
Dans son édition de ce mercredi, le "Canard enchaîné" révèle que le président a recours à un coiffeur dont le salaire mensuel est plus que confortable.
Vidéos Argent/Bourse
Depuis 4 mois, la loi Travail cristallise toutes les passions et les tensions. Pour en finir avec ce feuilleton, le gouvernement a donc décidé de nouveau de passer en force en utilisant le 49-3, cet après-midi à l'Assemblée nationale. Les députés ont jusqu'à mercredi 15 heures pour déposer une motion de censure. La droite, quant à elle, a préféré ne pas en déposer pour "mettre fin à la mascarade". Mais pour l'heure, qui sont les grands gagnants et les grands perdants du texte El Khomri ? Que reste-t-il concrètement ? Le dossier est-il clos ? - Éléments de réponse avec: Thibault Lanxade, vice-président du Medef en charge des TPE-PME. Mathieu Jolivet, journaliste BFM Business. Et Philippe Mutricy, directeur de Bpifrance Le Lab. - Les Décodeurs de l'éco, du mardi 5 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Le collectif "Hollande démission" a déployé une banderole réclamant le départ du chef de l'Etat.
Vidéos à la une
François Hollande manie très bien l'humour. La nouvelle blague du président de la République est révélée dans le dernier numéro du "Canard Enchaîné". Selon le journal satirique, après l'échec de la motion de censure de la gauche, le chef de l'Etat a ironisé : "On a failli se retrouver avec Sarkozy à Matignon." Après l'utilisation de l'article 49.3 par le Premier ministre Manuel Valls pour faire adopter la loi Travail, certains députés de la gauche ont voulu déposer une motion de censure contre le gouvernement. Ils avaient 24 heures pour faire signer 58 députés. Dans ce cas, le gouvernement aurait pu être renversé. Le scénario était assez improbable même si les frondeurs ont réussi à réunir 56 signatures. Une fois le danger écarté, François Hollande a donc plaisanté sur la nomination éventuelle de Nicolas Sarkozy à la tête du nouveau gouvernement. Jamais un ancien président de la République n'est devenu ensuite Premier ministre. En France, la dernière cohabitation politique remonte à la période 1997-2002, lorsque Jacques Chirac était président de la République et Lionel Jospin Premier ministre.
Politique
Depuis son intervention à la télévision il y a quelques semaines, le chef de l’Etat répète à l’envie que la situation s’améliore dans le pays, à un an de la présidentielle.
Vidéos à la une
François Hollande n'a pas perdu son sens de l'humour. Après une visite du musée copte du Caire, en Égypte, le Chef de l'État a répondu à un journaliste qui l'interrogeait sur son impopularité record selon les derniers sondages. "Vos prières sont les bienvenues", a ironisé le président de la République. Dans un sondage TNS Sofres pour Le Figaro, LCI et RTL, paru dimanche soir, on apprend que 71% des Français sont hostiles à une candidature de François Hollande pour la présidentielle de 2017. Seulement 11% des personnes interrogées souhaitent qu'il soit candidat. Selon cette même enquête, le président de la République n'obtiendrait que 13% à 16% des voix en fonction des candidats en face de lui. Un score insuffisant pour passer le cap du premier tour de l'élection. François Hollande a débuté samedi un voyage de quatre jours au Moyen-Orient. La guerre en Syrie, la crise des réfugiés, et les contrats commerciaux étaient les enjeux principaux de cette visite. Après le Liban et l'Égypte, le Chef de l'État va terminer son voyage mardi en Jordanie.
Vidéos à la une
En visite en Bavière avec son époux, le roi Willem-Alexander, Máxima portait une veste créée par le Néerlandais Claes Iversen. L'histoire...

Pages

Publicité