Des chercheurs ont démontré qu’il était beaucoup plus facile de pirater un verrouillage par schéma (présent sur de nombreux smartphones Android) qu’un code à 4 ou 6 chiffres.  

Il faut toujours faire très attention. Dans un article publié mardi, le site BFMTV.com met en garde contre l’utilisation des schémas (à la place des codes à 4 ou 6 chiffres) pour verrouiller les smartphones. La raison ? Ce système serait trop facile à pirater.

Des chercheurs des universités de Lancaster, de Bath (Royaume-Uni) et de Northwest (Chine) ont en effet pu démontrer qu’à partir d’une simple vidéo "d’un utilisateur déverrouillant son smartphone - même sans voir l’écran, un logiciel permet de déduire la forme utilisée", explique le site d’information.

A lire aussi - Voici les 10 applications qui déchargent le plus votre batterie  

Les schémas plus compliqués… pas plus sûrs

Voir ainsi quelqu’un faire bouger son doigt permettrait de retenir facilement le chemin à suivre pour le déverrouiller. Une personne malveillante pourrait alors accéder au smartphone en moins de cinq tentatives. Les chercheurs précisent toutefois que la vidéo doit être enregistrée à moins de 2,5 mètres du téléphone de l’utilisateur qui compose son code.

Publicité
Pas très rassurant non plus : les schémas les plus compliqués ne seraient pas plus sûrs… "Les chercheurs ont démontré que ces derniers permettent au logiciel de voir juste encore plus facilement", précise BFMTV.com.

Face à ce constat, les spécialistes appellent à changer votre mode de verrouillage.