Un membre de l’association "Chaos Computer Club" a réussi à démontrer à quel point il était facile de pirater une empreinte digitale à l’aide d’une simple photo et d’un logiciel disponible sur Internet. 

On présentait les nouvelles serrures ou smartphones à empreinte digitale comme les meilleurs en la matière. Et pourtant… Lors du congrès "Chaos Computer Club" (CCC), le 27 décembre dernier à Hambourg, Jan Krissel, membre de l’association du même nom a réussi à reproduire l’empreinte digitale de la ministre allemande de la Défense, Ursula Von Der Leyen, à l’aide d’une simple photo et du logiciel VeriFinger, disponible en téléchargement sur Internet. L’image du doigt de l’élue allemande avait été prise lors d’une conférence de presse en octobre 2014.

Si Apple disait en 2013 que l’empreinte digitale - présente sur ses derniers iPhones - "est le mot de passe absolu (…) Et personne ne pourra jamais le deviner", il semblerait pourtant que le système de sécurité ne soit pas infaillible. "La vraie nouveauté dans ce que vient de démontrer le CCC, c’est qu’il n’y a même plus besoin de copier l’empreinte déposée sur un support : verre, table ou téléphone. Avec une simple photo, les pirates y arrivent les doigts dans le nez", précise le site Rue 89.

Publicité
Les empreintes digitales sont de plus en plus présentes sur les produits High-Tech et autres services en ligne. Si les iPhones et Samsung sont en effet déjà équipés de cette nouvelle technologie, les services de paiement tels que PayPal ou Apple Play proposent également l’empreinte digitale en remplacement du mot de passe. Mais, pas sûr finalement que ce soit la meilleure solution.

En vidéo sur le même thème : Le corps humain, un nouveau genre de mot de passe 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité