Ce type de virus n’est pas nouveau mais continue de faire des victimes avec un risque important pour les données personnelles. Voici quelques recommandations de l’Anssi à suivre. 

Face à la recrudescence des logiciels malveillants de type rançongiciel, le site gouvernemental Service-public.fr rappelle quelques conseils de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) pour éviter de se faire pirater son ordinateur.

Mais un rançongiciel, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un virus informatique qui se télécharge et prend en otage les données personnelles présentes sur un ordinateur. Afin de les débloquer, ce virus demande alors une rançon.

Plusieurs recommandations importantes sont donc à suivre pour minimiser au maximum les risques :

- Ne pas ouvrir les pièces jointes d’un mail qui vous semble douteux, par exemple concernant une offre trop alléchante pour être vraie, un message truffé de fautes…. ;

- Ne pas non plus cliquer sur les liens présents dans ce type de mail ;

- Ne pas activer des fonctionnalités sur des logiciels si un message vous de le demande ;

- Supprimer immédiatement les mails douteux. 

Publicité
S’il est trop tard et que votre ordinateur a déjà été touché par un rançongiciel, alertez directement un spécialiste ou le chef du service informatique de votre entreprise s’il s’agit de votre boite mail professionnelle. Sauvegardez également tous vos fichiers importants sur un disque dur externe et enfin, le plus important, ne payez pas de rançon !