Le réseau social américain a décidé de s’attaquer aux utilisateurs reprenant des blagues sans mentionner l’auteur. Explications.    

Vous aimez les beaux mots, les citations célèbres ou blagues hilarantes et vous ne vous gênez pas pour les partager sur Twitter ? Plus pour longtemps apparemment. Le site de microblogging a en effet décidé d’entrer en guerre contre le plagiat.

Tout part d’une blague publiée il y a quelques jours sur le réseau social. Des utilisateurs ayant copié cette blague du compte personnel d’une auteure indépendante ont vu leur tweet être rapidement remplacé.

"J'ai simplement dit à Twitter qu'en tant qu'auteure indépendante, je gagnais ma vie en faisant des blagues et que j'utilisais parfois mes tweets pour les tester. J'ai ensuite expliqué qu'ils faisaient partie de ma propriété intellectuelle et que les utilisateurs en question n'avaient pas le droit de les reposter sans me créditer", a expliqué l’auteure, citée par RTL.fr.

Bientôt en France ?

Une demande entendue par la direction de Twitter, qui a décidé de réguler le plagiat, conformément au Digital Millenium Corpyright Act (DMCA). Les tweets concernés ont alors été remplacés par d'autres tweets faisant état d'un plagiat. "Ce tweet de @XXXXX a été bloqué en réponse à une requête de l’ayant droit", précisent-il.

Publicité
Et cela pourrait bien arriver prochainement de notre côté de l’Atlantique. "En France, la loi de 2004 pour la confiance dans l'économie numérique prend des dispositions similaires au DMCA américain. Elle demande à l'hébergeur 'd'agir promptement' en cas de contenu illicite signalé par un de ses utilisateurs", rappelle Le Figaro.

En vidéo sur le même thème : L’Elysee assure le fact checking sur Twitter 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité