Selon le ministère de la Culture, ce clavier n’est pas adapté à la langue française et aux particularismes régionaux. Explications.   

Dans un communiqué publié il y a quelques jours, le ministère de la Culture a annoncé l’étude d’un projet visant à élaborer une norme française de claviers. La raison ? Le clavier AZERTY, tel que le connaissent actuellement les Français, ne serait pas adapté à un bon respect de la langue de Molière.

Le ministère déplore en effet "d’une part, que les touches des claviers ne soient pas toujours situées au même endroit selon les fabricants, et, d’autre part que certains caractères couramment utilisés en français soient difficiles à trouver, voire absents", précise le journal Les Echos.

Une norme non obligatoire

Publicité
Sont ainsi pointés du doigt les caractères accentués en majuscule, les guillemets français, le "ç" en majuscule, les symboles inférieur ou égal… "Il parait indispensable que ce clavier permette l’utilisation aisée non seulement du français, mais aussi des différentes langues présentes sur notre territoire, que ce soit des langues régionales ou des langues étrangères", note le ministère de la Culture. 

A noter toutefois que cette norme française sera incitative pour les fabricants mais non obligatoire.

En vidéo sur le même thème : Pourquoi les claviers sont-ils AZERTY ? 

Publicité