Nudité, violence, incitation à la haine… Facebook a décidé de mettre à jour ses règles de publication sur le réseau social.  

Vers plus de clarté. Le réseau social américain Facebook a annoncé dimanche avoir clarifié ses standards de communauté, c’est-à-dire ses règles d’utilisation pour la publication sur les "murs". Des standards classés en quatre catégories : violence en ligne, respect mutuel, protection de la propriété intellectuelle et sécurité de son compte.

"Le document (...) définit plus précisément la politique du site concernant 'l’auto-mutilation, les organismes dangereux, le harcèlement, les activités criminelles, la violence et l’exploitation sexuelle, la nudité, l’incitation à la haine et le contenu pornographique ou violent'", rapporte Le Monde.

Le terrorisme en première ligne

Dans son communiqué, le réseau social annonce ainsi qu’il ne tolèrera pas "de soutenir ou faire l'apologie des responsables des organisations (terroristes), ou même d'excuser leurs actes violents", précise 20 Minutes. Des déclarations qui confirment que la publication de vidéos d’exécutions d’otages de l’Etat islamique sera interdite.

Publicité
A noter également que la nudité est désormais complètement bannie du site. Les œuvres d’art montrant des corps nus seront néanmoins autorisées. Chose plus surprenante, Facebook interdit les poitrines de femmes sauf… celles qui "défendent activement l’allaitement ou montrent les cicatrices post-mastectomie de leur poitrine". 

En vidéo sur le même thème : Facebook teste la destruction programmée de messages sur ses pages