Le 15 juin marquera la fin des surcoûts sur les communications pour les Français lorsqu’ils voyageront en Europe. Mais il y a des exceptions à prendre en compte. 

Ne vous faites avoir. Dans un article publié le 9 juin, la revue 60 millions de consommateurs apporte quelques précisions sur la disparition dès le 15 juin en Europe des frais dits de roaming (frais d’itinérance). Une très bonne nouvelle pour les voyageurs mais qui a quelques limites.

Seulement en Europe

Premièrement, il faut bien retenir que seule l’Europe est concernée. Une trentaine de pays de l’Espace économique européen ont signé un accord commun avec le Parlement européen. Si vous voyagez outre-Atlantique ou au-delà de la Méditerranée, des frais supplémentaires à votre abonnement seront toujours à prévoir.

Seuls les appels passés depuis l’étranger 

Contrairement à ce que l’on pouvait penser, ce ne sont pas les appels depuis et vers les autres pays européens qui sont concernés par cette fin des frais d’itinérance. Si vous êtes en France et que vous appelez vers l’étranger, il y aura toujours un coût supplémentaire. Seuls les forfaits internationaux prévus par les opérateurs n’entraîneront pas de frais en plus.

A lire sur ce sujet - Téléphonie mobile : les frais d’itinérance en Europe, c’est (presque) terminé !  

Bien se renseigner sur votre forfait Internet

Publicité
Les coûts des communications (appels et SMS) seront les mêmes qu’en France mais pas pour Internet. Certains opérateurs prévoient en effet un certain plafond pour la navigation sur le web avec votre mobile. "Par exemple, pour les forfaits Bouygues Telecom incluant une enveloppe de données de 20 Go, 'seulement' 5 Go sont utilisables en Europe", précise ainsi le magazine.

Retrouvez plus de conseils sur le site de la revue 60 millions de consommateurs