Un document dévoilé par Edward Snowden montre que l’agence nationale de sécurité américaine et son équivalent britannique ont piraté des antivirus et surveillé les e-mails de leurs utilisateurs.  

Alors que trois présidents français auraient été écoutés par la NSA, on apprend également que les logiciels antivirus installés sur nos ordinateurs seraient surveillés par l'agence nationale de sécurité américaine.

Un document transmis par Edward Snowden au site The Intercept lundi prouverait en effet que l’agence américaine, ainsi que la britannique, le GCHQ, auraient surveillé et piraté des fournisseurs d’antivirus tels que Avast, Kasperky, AVG ou Avira. Les mails de près de 400 millions d’utilisateurs de Kasperky, portant sur des potentiels virus découverts, auraient été surveillés.

A lire aussi - Chirac, Sarkozy et Hollance par la NSA : réunion de crise à l'Elysée 

Découvrir les failles des logiciels

"Les agences ont réalisé du reverse engineering (rétro-ingénierie) sur les produits de sécurité. Elles ont aussi surveillé le trafic mail et les e-mails", précise le site The Intercept. La technique de la rétro-ingénierie consiste à analyser un programme pour découvrir des failles dans son fonctionnement.

Publicité
Un autre document expliquerait ainsi que les piratages de logiciels auraient permis aux deux agences de collecter des informations sur les utilisateurs de ces antivirus en espionnant notamment les communications entre le logiciel et son éditeur, selon l’AFP. Une riposte se prépare-t-elle ?

En vidéo sur le même thème : La NSA capable de mettre un pays entier sur écoute