Près de 10 millions de téléviseurs ne seront pas adaptés à la nouvelle norme de diffusion qui entrera en vigueur d’ici un an. Plus de détails.

Plus d’image, un écran noir. C’est ce que des milliers de Français risquent de voir s’afficher sur leur écran de télévision en 2016 s’ils conservent leur ancien appareil. En  effet, dès 2016 une nouvelle norme de diffusion entrera en vigueur afin d’améliorer la qualité des images tout en occupant moins d’espace sur le réseau. Mais seuls les appareils les plus récents y seront adaptés.

Les téléviseurs achetés avant 2009 sont convernés

Depuis le 8 janvier de cette année, tous les téléviseurs commercialisés sont obligatoirement compatibles avec cette nouvelle norme. Une obligation qui concernait déjà les petits écrans depuis 2012 et ceux supérieurs à 66 cm de diagonale depuis 2009. Mais pour tous les autres achetés avant ces dates, soit un quart des téléviseurs de pays, il n’existait aucune obligation. Aussi, le risque que leurs utilisateurs se retrouvent face à un écran noir d’ici un an est bel et bien présent.

"Le problème se pose uniquement pour les gens qui reçoivent la télévision par une antenne râteau et pour les téléviseurs qui ne sont pas capables de recevoir les chaînes en haute définition", précise toutefois 60 millions de consommateurs. Aussi, "si on reçoit la télévision uniquement par ADSL ou par fibre optique et satellite, on est sûr de ne pas être concerné", assure le magazine. En tout, quelque 10 millions de téléviseurs seraient menacés, selon les chiffres avancés du cabinet Gfk cités par le Figaro.

Gare aux adapteurs TNT sans mention "haute définition"

Publicité
Quant aux Français qui ont plusieurs appareils chez eux et utilisent un adaptateur TNT, il leur faudra s’assurer que celui-ci porte bien la mention "haute définition". Dans le cas contraire, et à défaut d’acheter un téléviseur neuf, ils devront s’équiper d’un nouvel adaptateur. Plus de 3 millions de foyers devraient se retrouver dans cette situation "à peine trois ans après le passage à la TNT", souligne RTL.

En vidéo sur le même thème : La télévision œil de demain 

Publicité
Publicité