La société informatique russe Kaspersky a dévoilé un rapport selon lequel des établissements bancaires d’une trentaine de pays auraient été victimes d’une cyber-fraude qui pourrait atteindre 1 milliard de dollars. 

Environ un milliard de dollars auraient été volés dans plus d'une centaine d'établissements bancaires implantés dans 30 pays, selon un rapport de l’expert russe en sécurité informatique Kaspersky, dévoilé lundi par la BBC et relayé par Le Figaro.

La cyber-fraude, orchestrée par un groupe de hackers russes, ukrainiens et chinois aurait démarré en 2013 et serait toujours en cours. Le cybergang a été nommé "Carbanak", du nom du malware déployé pour pirater ces établissements bancaires.

Une trentaine de pays visés

"C'est probablement l'attaque la plus sophistiquée que nous ayons jamais vu en termes de tactiques et méthodes que les cyber criminels ont utilisé pour rester cachés", affirme Chris Dogget, directeur de la filiale américaine de Kaspersky, cité par Le Figaro.

Publicité
L’attaque aurait visé des établissements bancaires d’une trentaine de pays, parmi lesquels la Russie, les Etats-Unis, l’Allemagne, la Chine ou encore l’Ukraine et le Canada. Le montant de la fraude informatique n’a pas encore été précisé mais se situerait entre 300 millions et un milliard de dollars, précise le quotidien. Interpol et Europol se sont associés à la société informatique russe pour mener des investigations.

En vidéo sur le même thème : Comment décrypter les assurances des cyber-risques