Le logiciel gratuit Detekt permet aux utilisateurs de Windows de savoir s’ils sont victimes de cyber-espionnage. S’il s’adresse principalement aux journalistes et défenseurs des droits de l'homme, n’importe quel internaute peut l’utiliser pour savoir s’il est surveillé. 

Votre vie privée est-elle scrupuleusement analysée par des logiciels espions ? Pour le savoir, des organisations de défense des droits civiques ont collaboré afin de mettre à disposition des internautes un logiciel permettant de savoir si l’on est, ou non, cyber-espionné.

Elaboré par Amnesty International et les ONG Privacy International, Electronic Frontier Foundation et Digitale Gesellschaft, le logiciel Detekt a pour objectif d’analyser votre ordinateur Windows (le logiciel n’est pas accessible aux utilisateurs de Mac, ndlr) afin d’y trouver des traces de cyber-espionnage.

"Il permet de contre-attaquer face à des gouvernements qui utilisent certaines informations soutirées par le biais de la surveillance afin de soumettre défenseurs des droits humains et journalistes à des arrestations arbitraires, des détentions illégales, voire à la torture", précise Amnesty International sur son site.

"Déconnecter immédiatement l’ordinateur d’Internet" 

Des programmes espions permettent en effet de lire des courriels personnels, d’écouter des conversations Skype ou même contrôler une caméra et un microphone sur un ordinateur sans que son propriétaire ne s'en rende compte. Face à cela, Detekt décèle les signes d’infections propagés par les programmes de surveillance les plus connus, tels que FinFisher, Atos, ou Hacking Team RCS.

En cas de présence de logiciels espions sur votre ordinateur, les développeurs du logiciel appellent ainsi à "déconnecter immédiatement l’ordinateur d’Internet et faire appel à un expert informatique". Des adresses mails de professionnels sont à la disposition des internautes sur le site du logiciel, Resist Surveillance.

Publicité
Si Detekt ne trouve pas de virus, cela ne veut toutefois pas dire que l’ordinateur n’est pas infecté. "Certains logiciels espions seront probablement mis à jour en réponse à la mise à disposition de Detekt afin d'éviter la détection", précisent les ONG. Reste plus désormais qu’à faire le test.

En vidéo sur le même thème : NETMundial : Internet doit être libre et sans espionnage 

En imagesCyber-attaques sur Internet : quels sont les pays qui vous traquent le plus ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet