Les équipes de Facebook travaillent sur la mise en place d'un bouton visant à exprimer son empathie pour un événement triste. 

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé mardi travailler avec ses équipes sur la mise en place d’un bouton alternatif au "J’aime" pour exprimer son empathie. 

"Les gens réclament le bouton 'j'aime pas' depuis de nombreuses années et aujourd'hui est un jour spécial, parce que c'est le jour où je peux dire que nous travaillons là-dessus et que nous sommes tout près de démarrer un test", a déclaré Mark Zuckerberg lors d’une séance de questions-réponses au siège de Facebook.

Le bouton mis en place prochainement ne sera toutefois pas forcément un véritable "J’aime pas", qui fait débat depuis longtemps maintenant. "Nous ne voulions pas seulement construire un bouton 'j'aime pas' parce que nous ne voulons pas transformer Facebook en un forum où les gens votent pour ou contre les publications des gens", a-t-il ajouté, cité par francetvinfo.

Exprimer son empathie

Les internautes voudraient avant tout pouvoir exprimer leur empathie, selon lui, et ainsi ne pas avoir à utiliser le bouton "J’aime" pour une publication ou évènement plus triste.

Publicité
En décembre dernier, le patron du réseau social avait fait part de son opposition à un tel bouton. "Vous savez, nous avons réfléchi à ce sujet, au bouton 'Je n’aime pas' (…) Le bouton 'J’aime' est précieux parce que c’est un moyen rapide de partager un sentiment positif. Certaines personnes ont demandé que nous fassions un bouton inverse pour qu'ils puissent dire que quelque chose n’est pas bien mais nous n’allons pas le faire. Je ne pense pas que ce soit bon pour la communauté", avait-il alors expliqué.

Reste désormais à attendre un peu avant de voir le bouton mis en place et ainsi découvrir le résultat.

En vidéo sur le même thème : Le phénomène Facebook