Un virus caché dans une vidéo porno circulant sur Facebook a déjà endommagé environ 110 000 appareils en deux jours, selon le quotidien britannique The Guardian. Explications. 

Gare à ceux qui voudraient appuyer sur "lecture" ! Un malware (virus) aurait déjà touché près de 110 000 ordinateurs en deux jours après que leurs utilisateurs ont cliqué sur une vidéo porno partagée sur Facebook, a constaté lundi le quotidien britannique The Guardian, relayé par les médias français.

En cliquant sur la vidéo, une fenêtre demandant le téléchargement d’une mise à jour du player Flash apparaît afin de continuer à regarder. "Si vous cliquez et que vous téléchargez ce logiciel, vous infecterez votre machine avec Magnet, une trojan intrusif qui pourra modifier le comportement de votre souris et de votre clavier mais pourrait aussi récupérer des infos personnelles (mots de passe, numéro de carte de paiement, etc.)", met en garde le site Metronews.fr.

Facebook travaille sur le problème

Et les dommages collatéraux sont, sans suprise, à prévoir avec ce virus. L’internaute ayant voulu visualiser la vidéo ne sera en effet pas la seule victime puisque le malware va également taguer sur le réseau social une vingtaine de ses amis pour qu’eux aussi se fassent piéger.

Publicité
Mis au courant de la faille, les techniciens de Facebook ont annoncé travailler pour éliminer le virus. "Dans le cas présent, nous faisons le nécessaire pour bloquer ce scam et assurer une navigation tranquille à nos membres", a déclaré un porte-parole du groupe américain, cité par le site 01Net.

En attendant que tout soit réglé, attention donc à ne pas cliquer sur n'importe quoi. 

En vidéo sur le même thème : Français et Italiens plus accros à Facebook que les Allemands