Un nouveau logiciel malveillant se propage massivement depuis mi-février et vise à vous faire payer pour récupérer vos données. Explications.  

Le Centre gouvernemental de veille, d’alerte et de réponse aux attaques informatiques (CERT-FR) a publié le 4 mars un bulletin d’alerte afin de mettre en garde les internautes face au développement important de virus cachés dans des fausses factures Free Mobile.

Ce virus, que l’on appelle aussi rançongiciel, est baptisé Locky. "Un rançongiciel est un programme malveillant qui chiffre les données du poste compromis. Il va également cibler les partages de fichiers accessibles depuis le compte utilisateur dont la session est compromise. Celui-ci est exécuté, dans le cas présent, par une action de l'utilisateur. La victime est ensuite invitée à verser de l'argent afin que l'attaquant déchiffre les fichiers ciblés", explique le site gouvernemental.

Ne pas cliquer sur ces mails suspects

Concrètement, des internautes reçoivent depuis mi-février un mail dans lequel se trouve un document Microsoft Office à l’intérieur duquel est caché le virus. En cliquant sur le document et en activant par conséquent le malware, les internautes se retrouvent alors piégés.

Publicité
Face aux risques, le CERT-FR recommande de déconnecter immédiatement du réseau les machines identifiées comme compromises. N’oubliez pas non plus qu’il ne faut jamais cliquer sur ce type de mails suspects et qu’il faut régulièrement sauvegarder vos documents et autres fichiers sur des supports externes pour les récupérer par la suite si nécessaire.

En vidéo sur le même thème : Comprendre les malwares pour mieux les combattre 

mots-clés : E-mail, Virus, Free mobile
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité