C'est une cyberattaque d'une ampleur rare qui a eu lieu vendredi, touchant des géants de l'informatique et médias. Explications.  

Amazon, eBay, Twitter, Spotify, Airbnb, Netflix, The New York Times... Ces nombreux sites Internet ont été touchés vendredi par une attaque informatique d'ampleur internationale. Si l'incident a été résolu aux alentours de minuit (heure française), des millions d'internautes ont tout de même vu leur accès à ces sites perturbé pendant plusieurs heures. 

Mais que s'est-il passé ? Ce ne sont pas ces sites qui ont été directement visés mais la société Dyn. Cette infrastructure est utilisée "pour rediriger les flux Internet vers les hébergeurs et dont l’action permet de traduire les noms des sites en adresse IP", précise LCI.fr.

Si les Etats-Unis ont été les plus gênés par cette attaque informatique, l'Europe et la France ont elles-aussi été touchées, certains internautes ne pouvant pas accéder à ces sites. 

La Chine ou la Russie à l'origine de l'attaque ? 

Rien n'a encore été confirmé sur les auteurs de l'attaque. Alors que certains spécialistes en sécurité informatique pointent du doigt un Etat, la Russie ou la Chine notamment, d'autres pensent qu'il pourrait s'agir de sympathisants de Julian Assange, qui a vu son accès a Internet être récemment coupé à l’ambassade de l’Équateur de Londres.

Publicité
"Les pirates ont rendu un serveur indisponible en le surchargeant de requêtes. Pour les plus initiés, il s’agit d’un déni de service distribué (DDos). Une attaque comme celle-ci est souvent menée à partir d’un réseau de machines 'zombies', elles-mêmes piratées et utilisées à l’insu de leurs propriétaires", ajoute le site d'information.