Samsung aurait vendu en Europe des téléviseurs équipés d’une option permettant de diminuer la luminosité de l’écran afin de réduire sa consommation d’énergie lors de tests.  

En plein scandale sur des voitures truquées par le groupe Volkswagen, c’est au tour de la marque coréenne Samsung d’être visée pour de possibles téléviseurs affichant des consommations énergétiques moins importantes lors de tests que dans la réalité, selon une information du quotidien britannique The Guardian.

Selon le journal, des tests effectués par le groupe de recherche ComplianTV sur des téléviseurs Samsung vendus en Europe montreraient en effet que la consommation d’énergie était réduite lors des tests grâce à un dispositif nommé "motion lighting", présent sur certains appareils et permettant de réduire la luminosité de l’écran.

Une enquête lancée par la Commission européenne

Publicité
Une option qui se mettrait en route pendant les tests pour réduire la consommation, alors qu’aucune baisse n’est enregistrée lors d’un usage normal du téléviseur. Un fait que dément le constructeur coréen, qui assure qu’il n’y a aucune fraude derrière ce dispositif et qui affirme que le "motion lighting n'est pas une option qui s'active uniquement durant les tests de (leurs) appareils".

Pour en savoir plus sur cette possible escroquerie, la Commission européenne a annoncé qu'elle lancera une enquête. 

En vidéo sur le même thème : Samsung à son tour soupçonné d’avoir triché aux tests 

Publicité
Publicité