Vidéos à la une
Cinq minutes plus tard, Tom et Christopher auraient aperçu deux hélicoptères militaires allant dans la même direction.
Vidéos Insolite
Cinq minutes plus tard, Tom et Christopher auraient aperçu deux hélicoptères militaires allant dans la même direction.
Vidéos à la une
Un hommage était rendu ce samedi, à Chaponost, dans le Rhône, à Brice Guilbert, opérateur de prise de vue décédé dans le crash d'hélicoptères en Argentine, lundi. "Nous parlons beaucoup des trois sportifs, à juste titre. Mais il ne faut surtout pas oublier les cinq autres Français qui sont décédés et qui étaient peut-être moins sous le feu des projecteurs mais pour qui il est important d'avoir des témoignages de sympathie et des hommages, parce que leurs familles sont concernées au même titre que celles des familles des sportifs", a fait valoir le maire de la commune.
International
L’équipe de production ainsi que les participants à l’émission de téléréalité "Dropped" sont sur le chemin du retour. Après avoir témoigné devant la Justice argentine, ils rentrent en France ce vendredi.
Vidéos à la une
Le sport français a été touché en son coeur, tandis qu'il s'agit de la plus grande stratégie de l'histoire de la téléréalité. Dix personnes, deux Argentins et huit Français, ont été tués, lundi, dans le crash de deux hélicoptères, à la Rioja, en Argentine. Une tragédie qui a coûté la vie à trois champions sportifs de l'Hexagone, Camille Muffat, Florence Arthaud et Alexis Vastine, ainsi que cinq professionnels du monde de la télévision. Retour sur une journée d'horreur, un reportage Grand Angle - BFMTV.
Vidéos à la une
C'est à Nice que Camille Muffat s'était entrainée jusqu'à sa retraite sportive l'été dernier. La nageuse est morte lundi dans un crash d'hélicoptères survenu sur le tournage de l'émission de téléréalité Dropped. Pour les membres de son club, c'est le choc. "C'est comme si j'avais perdu quelqu'un de ma famille", a déclaré son ancien entraineur Fabrice Pellerin.
Vidéos à la une
Selon Le Monde, la justice française enquêterait, depuis le printemps 2012, sur une affaire d'Etat susceptible d'impliquer le pouvoir sarkozyste. Dans un article publié ce mardi, le quotidien français révèle que dans la plus grande discrétion, deux juges d'instruction parisiens explorent les dessous de contrats signés en 2010 entre la France et le Kazakhstan, pour près de 2 milliards d'euros. Ces marchés, comprenant la fabrication de 45 hélicoptères par Eurocopter, seraient susceptibles d'avoir donné lieu au versement en France de rétrocommissions.
Vidéos à la une
Reportage - Parmi les troupes qui ont défilé ce 14 juillet, il a y aussi ceux qui ont pris la voie des airs. BFMTV a pu embarquer à bord d'un hélicoptère de l'armée de l'air pour vivre ce défilé aérien de l'intérieur.
Publicité