Vidéos à la une
Des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées lorsque les violentes déflagrations ont surpris la foule. Deux explosions d'origine indéterminée ont tué deux personnes vendredi à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Agriculture, précisant qu'une centaine de personnes avait en outre été blessée. Le drame est survenu à deux jours des élections législatives, lors d'une réunion de campagne du Parti démocratique du peuple, le HDP, la principale formation kurde. Les premières informations ont d'abord imputé les explosions à un transformateur électrique situé près du lieu de rassemblement. Mais le ministre de l'énergie a très vite remis en cause cette hypothèse, situant l'origine à " l'extérieur " de l'installation. Cet incident intervient au terme d'une campagne électorale émaillée de violence. Des violences qui ont pour l'essentiel visé le HDP, dont le score dimanche est déterminant pour l'issue du scrutin.
Vidéos à la une
ISTANBUL - 7 oct. 2014 - Des violents heurts ont éclaté dans la nuit de mardi à mercredi dans plusieurs villes de Turquie, notamment à Istanbul, entre les forces de l'ordre et des manifestants pro-kurdes. A l'appel du principal parti politique kurde de Turquie, le Parti démocratique du peuple (HDP), des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour soutenir les combattants kurdes qui luttent contre les djihadistes du groupe Etat islamique à la frontière avec la Syrie, à Kobané notamment. Malgré le feu vert du Parlement à une opération militaire contre l'EI, le gouvernement turc refuse d'intervenir, provoquant la colère des populations kurdes. Ces affrontements ont fait 14 morts à travers le pays, notamment dans des villes kurdes du sud-est de la Turquie. De nombreux blessés et d'importants dégâts matériels ont également été recensés. A Istanbul, mégalopole qui abrite une importante communauté kurde, 98 personnes ont été interpellées. Si Kobané tombe, les pourparlers de paix engagés il y a deux ans par Ankara et le PKK, un mouvement rebelle kurde très puissant, prendront fin, ont averti les Kurdes.
Publicité