Vidéos A la une
Pour se protéger face aux menaces dont son entourage le dit victime, le président Les Républicains des Hauts-de-France Xavier Bertrand a acheté une arme d'une valeur d'environ 800 euros, payée par le conseil régional, révèle France 3.
Société
Alors que le Nord-Pas-de-Calais a été rebaptisé les Hauts-de-France la semaine dernière, d'autres régions sont toujours à la recherche d'un nom. 
Société
L’hyper région englobant le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie vient d'être rebaptisée "Hauts-de-France". Une appellation déjà utilisée par une fédération de naturistes de la région. Oups.
Vidéos A la une
Le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais-Picardie a adopté, ce lundi, la proposition du président LR Xavier Bertrand de renommer la région. Adoptée à l'unanimité des 116 votants de la droite et du centre, les 54 élus du FN, eux, ont fait bande à part en se prononçant contre. Pour Marine Le Pen, ce changement d'appellation "c'est faire fi de notre histoire, de notre territoire, de notre culture". Xavier Bertrand, lui, se défend d'oublier le passé et les particularités territoriales. Si l'Etat entérine cette proposition, la région se nommera désormais "Hauts-de-France" avec en sous-titre " Nord Pas de Calais-Picardie " (sans trait d'union entre Nord et Pas de Calais).
Vidéos A la une
Sur proposition de Xavier Bertrand, les conseillers régionaux du Nord-Pas-de-Calais-Picardie ont tranché ce lundi pour le nouveau nom des "Hauts-de-France". Cette nouvelle appellation ne satisfait visiblement pas la présidente du Front national. "C'est faire fi de l'histoire et la culture de nos territoires", a déclaré Marine Le Pen au micro de BFMTV. "J'aurais souhaité conserver le nom Picardie-Nord-Pas-de-Calais", a-t-elle précisé, tout en critiquant le processus mis en place pour le vote.
Vidéos A la une
Sur proposition de Xavier Bertrand, les conseillers régionaux du Nord-Pas-de-Calais-Picardie ont tranché ce lundi pour le nouveau nom des "Hauts-de-France". De jeudi à dimanche minuit, "plus de 55.000" habitants de la nouvelle région ont voté sur le site du Conseil régional sur les trois noms qui leur étaient proposés. "On n'oublie pas pour autant notre passé et notre histoire", a indiqué le président de la nouvelle région.
Publicité