Vidéos A la une
L'Europe entière est en alerte après les attaques terroristes qui ont frappé Paris le vendredi 13 novembre. Le football allemand aussi doit...
Vidéos A la une
Angela Merkel Adé est le nom officiel d'une petite fille née le 2 février à Hanovre. Sa mère, demandeur d'asile d'origine ghanéenne, a décidé de rendre hommage à la chancelière allemande en donnant son nom à sa propre fille. "C'est une femme très généreuse. Je l'aime beaucoup. Dans mon pays, (...) quand un bébé nait, vous pouvez lui donner le même nom", explique Ophelya, 26 ans, la maman de la petite fille. Cette famille fait partie des 730 réfugiés qui sont actuellement hébergés dans le bâtiment d'un ancien hôpital à Hanovre. Les autorités allemandes ont un peu haussé les épaules, en apprenant le choix du prénom, mais l'officier d'État civil ne s'est pas opposé à cette désignation. Pour autant, en Allemagne, une règle stricte interdit d'utiliser les noms de famille comme des prénoms. Sur cette question des réfugiés, la chancelière allemande s'etait pourtant retrouvé mi-juillet dans une situation bien embarrassante face à une jeune réfugiée palestinienne qui risquait l'expulsion et qui avait fondu devant elle.
Vidéos A la une
Environ 3000 militants d'extrême droite se sont rassemblé ce samedi, à Hanovre, en Allemagne, sous la bannière de la lutte contre le salafisme. Plusieurs manifestations étaient, à l'origine, prévues à travers le pays, mais seul ce rassemblement a eu lieu, sous une haute surveillance policière, dans la crainte de débordements. Le 26 octobre dernier, ce même mouvement d'extrême droite avait organisé une première manifestation, à Cologne, qui avait suscité l'indignation à travers l'Allemagne. En marge de cette manifestation, une caméra avait enregistré un échange entre une passante et des militants. Observant la manifestation, la passante se disait 'contre les Salafistes qui décapitent' mais refusait 'de manifester avec des néo-nazis'. - 'On n'est pas des néo nazis, mais c'est mieux d'être avec les néo-nazis qu'avec les salafistes' lui répondait un manifestant, avant que son camarade le reprenne et ne parle de 'patriotes.' Ce nouveau mouvement d'extrême droite, qui s'appelle 'Hooligans contre les Salafistes', est né en septembre sur internet, et beaucoup d'Allemands craignent qu'il puisse prendre de l'ampleur, à la faveur de l'offensive de l'Etat Islamique en Irak et en Syrie. A Hanovre, ce samedi, une contre manifestation était organisée, par des partis de gauche, pour protester contre l'extrême droite .
Vidéos A la une
La chancelière allemande et le Premier ministre britannique ont parcouru les allées du plus grand salon au monde des technologies de l’information, le CeBIT de Hanovre. La protection des données...
Vidéos A la une
Soulagement à Hanovre, en Basse-Saxe : la façade de l’usine Bahlsen a retrouvé son biscuit doré jeudi. Il avait été volé il y a six mois.
Publicité