Société
En novembre 2013, un ancien militaire âgé de 26 ans avait fracassé le crâne d’un nonagénaire avant de lui dévorer le cœur et la langue. Il devrait être déclaré irresponsable de ses actes.
Publicité