Vidéos Argent/Bourse
Officiellement lancé hier, le projet i-boycott n'a pas tardé à désigner ses premières cibles: H&M à cause des conditions de travail difficiles de ses ouvriers et ceux de leurs sous-traitants, et Petit Navire pour l'usage intensif de DCP (dispositif de concentration de poisson). Les campagnes seront officiellement déclenchées lorsque le cap des 1 000 "boycottants" sera franchi. A noter que la plateforme offre un droit de réponse aux entreprises concernées. Si l'initiative est louable, les dernières études démontrent que seule une poignée de consommateurs semble être réceptive au boycott. A l'inverse, le site peut également organiser une campagne de "buycott" pour inciter les internautes à acheter les produits d'une entreprise considérée comme responsable. - La mise au net de Pierre Kupferman, rédacteur en chef de BFMBusiness.com. - 12h L'heure H, du jeudi 2 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Pauline Tattevin, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Officiellement lancé hier, le projet i-boycott n'a pas tardé à désigner ses premières cibles: H&M à cause des conditions de travail difficiles de ses ouvriers et ceux de leurs sous-traitants, et Petit Navire pour l'usage intensif de DCP (dispositif de concentration de poisson). Les campagnes seront officiellement déclenchées lorsque le cap des 1 000 "boycottants" sera franchi. A noter que la plateforme offre un droit de réponse aux entreprises concernées. Si l'initiative est louable, les dernières études démontrent que seule une poignée de consommateurs semble être réceptive au boycott. A l'inverse, le site peut également organiser une campagne de "buycott" pour inciter les internautes à acheter les produits d'une entreprise considérée comme responsable. - La mise au net de Pierre Kupferman, rédacteur en chef de BFMBusiness.com. - 12h L'heure H, du jeudi 2 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Pauline Tattevin, sur BFM Business.
Publicité