Vidéos A la une
L'ancien vice-président de l'UMP Guillaume Peltier et le dirigeant de la société Bygmalion Guy Alvès ont été placés en garde à vue jeudi à Nice. Les deux hommes sont entendus dans le cadre de l'enquête pour délit de favoritisme et prise illégale d'intérêts à la mairie de Menton. Les enquêteurs soupçonnent la mairie d'avoir coupé artificiellement en deux un marché attribué aux entreprises Com1+, fondée par Guillaume Peltier, et Bygmalion, afin d'éviter une procédure d'appel d'offres. Diligentée après une plainte de l'association de lutte anticorruption Anticor, l'enquête avait donné lieu à des perquisitions au printemps dernier.
Vidéos A la une
François Fillon, ancien Premier ministre et candidat à la primaire UMP pour 2017, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur la suite de l'affaire Bygmalion. Trois anciens dirigeants de la société ont été mis en examen pour complicité de faux et d'usage de faux, dans l'enquête sur un système de fausses factures dans la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. Actuellement, Guy Alvès, Bastien Millot et Franck Attal ont l'interdiction de revoir l'ancien patron de l'UMP, Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy. François Fillon estime que c'est grave pour leur Parti, mais c'est encore plus grave pour la démocratie.
Vidéos A la une
Guy Alvès, président de l'agence Bygmalion a clarifié les marchés passés entre sa société et l'UMP sur BFMTV. Il a également annoncé son intention de porter plainte contre "Le Point". Le...
Publicité