Vidéos A la une
Un fan de Star Wars a réalisé cette vidéo à la gloire de Star Wars. Les vaisseaux spatiaux de la saga y survolent notre planète Terre !
Vidéos A la une
Le nouveau spot Duracell va enchanter les fans de Star Wars. Le spot qui ne lésine pas sur les moyens profite de la prochaine sortie de...
Vidéos A la une
YALBOROO (nord-est de l'Australie) - 13 jan 2015 - Cet homme n'est pas tombé de son vaisseau spatial. Mais il se balade tout de même dans une armure comme il y en a dans la Guerre des Étoiles, le film culte de science-fiction. Son nom est Scott Loxley, ancien soldat de l'armée australienne, reconverti en soldat de l'espace pour la bonne cause. Son but : récolter des fonds pour un nouvel hôpital pour enfants à Melbourne. Pour cela, il s'est promis d'effectuer un tour d'Australie, 15.000 kilomètres à pied à la rencontre des habitants mais aussi de la faune. Des kangourous, des vaches, mais aussi parfois des serpents. Et c'est là que l'armure de soldat de l'espace est d'une grande utilité. " Il m'a mordu dans le tibia et l'armure m'a effectivement protégé et a neutralisé la morsure. J'ai pu sentir les dents griffer le plastique " raconte Scott Loxley. Ce marcheur du troisième type espère arriver en juin 2015 à destination et récolter 70.000 euros.
Vidéos A la une
QUILPUE (Chili) à- 27 sept 2014 - Dès qu'il peut, Pablo Soto, 15 ans se glisse dans la peau d'un " Jedi ". Une tunique, une épée de fortune... ; le voilà à l'entraînement près de Santiago de Chili. C'est ici que Sergio Angeloni alias maître Yoda lui apprend à exploiter " la Force ", explication: "Nous enseignons un peu de tout . Du yoga, taekwondo, un peu de philosophie orientale, de la méditation. La dernière partie est le sabre laser, ce qui est plus un jeu car en réalité, personne n'est expert là-dedans. Avant tout c'est un jeu." Comme il en existe aux États-Unis ou en Europe, l'école pour " Jedis " chilienne s'adresse aux inconditionnels du film la " Guerre des Etoiles ", amateur d'arts martiaux et un brin philosophe. Volontairement, l'école ne souhaite pas un grand nombre d'élèves. Et promet moyennant une assiduité irréprochable d'avoir apprivoisé la Force au bout de 4 semestres.
Publicité